Souris SteelSeries Rival 100

SteelSeries sort une nouvelle souris dont le slogan est : “Forgé pour l’ESport, conçue pour tous”. D’accord, on vous prend au mot dans ce cas… À Game Side Story on est pas trop ESport alors on se dit qu’on va faire un test clairement orienté grand public. Avec les 40 € demandé en prix conseillé que vaut la petite Rival 100 qui veut absolument dominer les grandes ?

unnamed (1)Parlons simplement…

Puisqu’elle veut parler à tout le monde, parlons sans trop sortir de chiffres et de termes bizarres si vous le voulez bien. Après tout, vous lirez ce test comme nous, en ayant comme objectif de trouver une souris confortable, rapide, facile de prise en main, précise. Le reste, c’est pour les pros et puisqu’elle est “conçue pour tous”, on va l’expliquer aussi “pour tous”. Déja, commençons avec la prise en main.

Très confortable au toucher avec un réel accrochage à nos petites mimines pour ne pas déraper, la Rival 100 arbore aussi un joli logo lumineux et une molette qui est entouré du même éclairage. La souris brille de mille feux et pour ceux qui se le demanderaient : non, les lumières ne sont pas violentes, légèrement pale pour ne pas vous flingueur les yeux. On appréciera beaucoup si on aime les jolies couleurs et le coté “design” que cela apporte à ce périphérique qu’on utilisera beaucoup trop souvent pour le choisir à la légère. Elle propose, en plus de ses deux clics habituels, deux boutons à gauche et un bouton de réglage du DPI au milieu.

Petite, la Rival 100 est par contre absolument pas conseillée à ceux qui possèdent de grosses mains. Pour eux, elle n’est pas du tout confortable : on la cherche toujours et pour l’avoir essayé à plusieurs je peux vous assurer que les avis sont totalement différents en fonction de cette condition. Si vous faites 1m90 et que vous pouvez tenir un melon d’une seule main, oubliez : la Rival 100 n’est pas pour votre gabarit et c’est fortement dommage, surtout pour une souris qui se veut “pour tous”.

unnamed (2)Quand le chat n’est pas là, la souris danse !

Maintenant qu’on a parlé des choses qui fâchent (et cela m’ennuie réellement que mes grosses mains soient totalement incompatibles avec cette Rival 100, croyez-moi !), faisons le point sur tout ce qu’elle a d’intéressant et de réussi. Déjà, elle est ambidextre, notre rédacteur gaucher qu’est LeCrim pourra donc s’en réjouir. Mais surtout, elle est d’une précision assez remarquable. A vrai dire, pour 40 €, c’est très étonnant de tomber sur une souris aussi simple visuellement qui se permet de telles compétences en termes d’utilisation.

Très précise et agréable, elle est surtout parfaite pour tous ces jeux de stratégie en temps réel et ces Moba, sans parler des hack’n slash. Diablo, Marvel Heroes, Dota et les autres vont l’adorer. La fluidité est très correcte et quand on est habitué à une entrée de gamme, même d’un grand constructeur, le changement est étonnant pour un prix pas si élevé que cela. Du coup, je dis bravo.

Bravo parce que tout d’abord, elle possède réellement un look “passe-partout” et cache totalement son jeu. Ainsi, elle ne se permet pas de se mettre en avant sur votre bureau et peut très bien passer au travail pour une simple souris un peu luxueuse. Pourtant elle possède une précision à faire tomber raides dingues vos collègues de travail lors de vos sessions cachées de Moba et autres joyeusetés, une fois le patron parti en réunion.

unnamedUn logiciel efficace

Autre chose qui fait la différence : le logiciel compatible avec cette souris qui permet de tout customiser, de la couleur de la Led à la configuration des boutons. Certains espaces plus techniques pour les pros permettront même et surtout de configurer la vitesse du pointeur (le DPI) etc… Et c’est réellement facile d’accès malgré le fait qu’il faille, évidemment, installer un nouveau logiciel sur sa bécane. Certains ne sont pas fans de ce genre de gadgets mais force est de constater qu’ici, il fait très correctement son travail.

La Rival 100 est une très bonne souris à 40 €. Voilà, c’est dit, il ne faut pas tourner autour du pot. Elle ne se destine pas à tous le monde car elle est plutôt petite à prendre en main. Aussi, c’est une souris à l’apparence très classique, ce que certains lui reprocheront peut-être (et d’autres au contraire y trouveront un certain réconfort). Elle ne se destine pas à tous, comme elle le promet, mais elle est de qualité et n’est pas prétentieuse ni en apparence, ni en promesses. Elle fait ce qu’on lui demande et pour ce prix, honnêtement, c’est très bon.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

3 pensées sur “Souris SteelSeries Rival 100

  • Crim
    01/11/2015 à 11:26
    Permalink

    Tu dis qu’elle est ambidextre mais tu n’évoques pas la présence de bouton latéral sur le flanc droit. Il y en a des 2 côté ou c’est juste une souris de droitier avec une forme de souris ambidextre ?

    Répondre
    • LeenUyth
      01/11/2015 à 11:45
      Permalink

      Une souris de droitier avec une forme ambidextre. C’est si gênant que ça le fait que les boutons soient de l’autre côté ? (Je viens de passer 5 minutes à essayer de “cliquer” de l’autre côté de ma souris pour droitiers)

      Répondre
      • Crim
        01/11/2015 à 12:56
        Permalink

        Les boutons sur le flanc gauche deviennent inutilisables pour un gaucher. Quand on est habitué à une souris à 5 boutons, dur de revenir à une souris à 3 boutons.

        Répondre

Laisser un commentaire