Light Hunters

Le phénomène du financement participatif a aussi envahi le monde du jeu de société moderne depuis quelques années déjà, et de nombreux projets sont financés chaque mois. Si l’on entends surtout parler des grosses boîtes remplies de figurines, les sites comme Kickstarter sont également le terreau fertile des auto-éditions, équivalent en jeu de société des petites productions indépendantes vidéo-ludiques.



Un premier jeu qui a de l’allure

Au début de ce mois de Mai 2017 s’est lancé sur cette plateforme le studio DTDA Games avec leur projet de jeu Light Hunters. Et cocorico, ce sont des français ! Il faut le préciser non pas par chauvinisme, mais dans le monde du participatif, on apprécie toujours de ne pas payer son jeu aussi cher que les frais de port.

La première chose qui frappe dans cette production c’est avant tout la qualité et l’originalité du parti pris graphique. Sans partir spécialement dans les clichés de jeux à l’américaine (voir ma vidéo sur les jeux à l’américaine et jeux à l’allemande), le jeu porte en lui une atmosphère forte, mystérieuse autour d’une thématique axée sur des héros s’affrontant dans une sorte de purgatoire ritualiste agrémenté de Dark Fantasy.

Force est donc de constater que le jeu sort un peu des sentiers battus au niveau de son ambiance ce qui est d’autant plus appréciable dans un monde du jeu de société qui tends vers une certaine normalisation.



Du RPG tour par tour mais avec des cartes

Au niveau de la mécanique de jeu, on est ici très clairement face à un jeu qui s’inspire des jeux vidéo de combats en tour par tour. On se bats en équipe, chacun contrôle un ou plusieurs héros et l’on s’affronte en 2v2, 3v3 ou 4v4 en fonction du niveau de complexité et de tactique désiré.

Voici un résumé rapide du principe du jeu : A chaque tour, on tire 2 cartes, puis on peut jouer les cartes de sa main pour activer les compétences de notre personnage. La seule limite étant le “niveau d’éther”, à chaque tour ce niveau augmente de 1 (pour un maximum de 5) et détermine le niveau des compétences que l’on peut utiliser. Par exemple si l’on est au tour 4 (niveau d’éther 4), je pourrais jouer deux fois une compétence coûtant 2 ou jouer une compétence coûtant 1 ainsi qu’une autre coûtant 3. Le but final sera d’utiliser nos héros pour enlever les points de vie aux adversaires et ainsi tuer chaque héros adverse. Simple, efficace.

Cette mécanique très simple et épurée suis la tendance du moment des jeux dit “à la japonaise” (mode popularisée par le jeu Love Letter) et rends donc le jeu accessible pour des joueurs débutants et peu habitués à du jeu de société moderne.



Mon avis

Light Hunters a clairement un style qui lui est propre. Si l’ambiance graphique est la première chose qui marque, le système de jeu apporte lui aussi quelque chose de nouveau et rappelle les sensations tactiques de certains jeux vidéo. Cela fait plaisir de voir un jeu s’inspirer de ce qu’il y a de bon dans les jeux épurés à la japonais et d’y ajouter un thème fort là où on a plus l’habitude de voir des thèmes abstraits ou plaqués.

Néanmoins je lui reprocherai de manquer un peu de stratégie et de choix pour être au final assez hasardeux. Certains pouvoir me semblent aussi assez désequilibré mais je n’ai pas fais assez de parties pour en juger véritablement. Dernier bémol : certains points de règles manquent vraiment, espèrons qu’une FAQ verra vite le jour.


Je pense donc que Light Hunters est plutôt une porte d’entrée vers le jeu de société moderne, une sorte de Dark Tales mais en plus épuré et moins complexe. Pour une première édition, le jeu est sympathique mais j’attends quelque chose de plus consistant pour la suite de la part de DTDA Games (ça ne veut pas dire moins épuré, simplement avec plus de choix). Studio à suivre donc.


Quelques liens :

LePionfesseur

LePionfesseur

Le jeu de société c'est cool. Du coup je fais des vidéos dessus. Eh oui.
LePionfesseur

Les derniers articles par LePionfesseur (tout voir)

4 pensées sur “Light Hunters

  • 25/05/2017 à 19:29
    Permalink

    Très bel article, complet :) , pour compléter certains points abordés :

    De mon point de vue, la stratégie est présente au travers du choix des héros et des cartes pouvant être jouées dans un tour ou conservées et d’autant plus aussi par le travail d’équipe où l’on peut décider ensemble des compétences à activer au bon moment. Mais cette partie stratégique peut être biaisée effectivement par une mauvaise collaboration entre les joueurs ou un choix de héros qui désavantage ou déséquilibre face au camp adverse :)

    Pour l’équilibrage, lorsque j’ai discuté lors de l’évènement au Café Meisia avec le Game Designer, il m’a dit avoir mit en place un algorithme permettant de tester les héros entre eux sur de multiples parties afin de bien s’assurer du bon équilibrage du jeu, pour ma part je n’ai pas ressenti de déséquilibre, on peut être surpris par les retournements de situations !
    Dans une actu du KS il a été d’ailleurs annoncé que les compétences des héros pourraient être réajustées mais sans impacter la façon de jouer (gameplay).

    Répondre
    • LePionfesseur
      30/05/2017 à 13:34
      Permalink

      Merci à toi pour ton commentaire :) !

      Cf mon commentaire en dessous pour ce qui est de la stratégie.
      Pour l’équilibrage, comme dit, je n’ai peut-être pas assez de parties à mon actif tout simplement ^^

      Répondre
  • 26/05/2017 à 10:36
    Permalink

    Bonjour,

    Effectivement le gameplay de Light Hunters est fortement inspiré de bons jeux vidéos, que nous avons humblement essayé de simplifier afin d’en faire un jeu agréable et accessible au plus grand nombre.

    Les mécaniques du jeu sont relativement simples, la complexité est apportée par les Héros et les combinaisons d’équipe, c’est pourquoi nous espérons débloquer les 2 extensions comportant 8 Héros supplémentaires (incluses dans toutes les boîtes du KS). Chaque nouveau Héros apporte une mécanique de jeu non présente dans le gameplay initial. La plupart de ces nouvelles mécaniques sont plus subtiles et permettent une meilleure gestion de sa main et donc de l’aléatoire.

    Concernant l’équilibrage, nous travaillons dur pour proposer un jeu bien équilibré, d’ailleurs nous testons le jeu sur un grand nombre de parties (via un algorithme) pour ajuster les compétences trop déséquilibrées. Nous continuons de faire de légers ajustements avec nos retours et ceux des joueurs.

    Mais il ne faut pas oublier que c’est avant tout un jeu où on peut dérouiller ses amis en s’amusant, puis prendre rapidement sa revanche à la partie d’après ;)

    Merci pour l’analyse,
    A bientôt !

    Répondre
    • LePionfesseur
      30/05/2017 à 13:31
      Permalink

      Le gameplay épuré d’un jeu comme le votre dépends énormément de son meta-game (cf Love Letter ou Lost Legacy) et je suis donc très curieux de voir ce que seront ces nouveaux héros :o

      Je précise tout de même que je ne reproche pas au jeu d’être rapide et parfois violent au niveau des retournements de situations mais plutôt d’être un peu trop fermé au niveau des choix qui sont souvent automatiques à cause des contraintes de cartes, d’ether et du fait que l’impact des pouvoirs des héros soit facile à calculer. Si les nouveaux héros permettent de rendre le jeu un peu plus propice aux dilemnes cornéliens j’en serai ravi :)

      Répondre

Laisser un commentaire