Preview – Pirates of New Horizons (PC)

Le coup des pirates en vaisseaux volants, on nous l’a déjà fait cent fois. Sauf que lorsqu’un développeur fait preuve d’autant de sincérité et régresse au niveau du gameplay pour nous rappeler les bons vieux jeux de plateformes des premiers moments de la 3D, forcément, on redevient un enfant…

Petit, tu jouais à quoi ?

La question se pose, car du haut de mes (tristes) 27 ans, j’ai forcément fait mes premiers pas vidéoludiques sur du Megaman 2, du Link to the Past, du Saboteur sur Amstrad 464, mais toute mon adolescence a par contre été bercée de jeux de plateformes aux aventures folles et passionnantes. De Crash Bandicoot à Tonic Trouble en passant par un tas d’adaptations plus ou moins réussies de dessins animés célèbres, par Spyro, Jak & Daxter, Ratchet et bien d’autres encore (qui se souvient du Starshot d’Infogrames ?), les jeux de plateformes en 3D sont forcément aussi très importants dans ma mémoire de joueur. Du coup, difficile d’être objectif concernant ce Pirates of New Horizons.

Alors d’accord, c’est réalisé sous Unity et on s’attend forcément à du joli concept, mais à une mauvaise réalisation. En fait, c’est un peu l’inverse. L’idée est des plus banales : vous contrôlez une pirate dans un scénario mettant en avant votre mal d’aventure, à travers plusieurs iles façon “Ratchet & Clank” que vous devrez fouiller de fond en comble pour trouver divers objets et de l’argent. Au fil des missions vous allez avoir le droit d’évoluer vos possibilités de gameplay : double saut, jetpack, grappin et autres joyeusetés sont donc vite au rendez-vous dans cette version Preview pas vraiment représentative du produit final promis comme bien plus consistant.

Plateformes 3D à l’ancienne

Visuellement par contre, c’est plus qu’intéressant. Le personnage bouge un peu chichement (même si ce mot n’existe que dans mes rêves) et on sent réellement la lourdeur du moteur de jeu 3D “banal” derrière les animations. Mais les atmosphères d’iles à parcourir en bateau, les contrées verdoyantes, l’ile au volcan en éruption, tout ce marasme d’idées virevoltantes en groupe, ile par ile, thème par thème, c’est cela qu’on aime dans les jeux de plateformes en 3D !

Encore une fois cela ne semble pas très original, mais c’est en tout cas furieusement inspiré et prenant. Certains diront évidemment que c’est une certaine nostalgie qui nous fait aimer ce jeu qui, évidemment, face aux ténors du genre n’aurait pas beaucoup eu d’intérêt (encore que son level design promet beaucoup de merveilles). Mais c’est aussi ça qui fait la qualité de ce jeu à attendre impatiemment : il reprend la formule, n’a pas du tout la prétention de vouloir la faire évoluer et semble faire cela de la meilleure des façons. Dans la version preview vendue en ligne, à travers les quelques îles disponibles, c’est en tous les cas réellement touchant de voir à quel point le créateur de Pirates of New Horizons à tout compris au genre. Du coup, indubitablement, on attend de pied ferme la version finale pour ressortir les manettes PlayStation 2…

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

2 pensées sur “Preview – Pirates of New Horizons (PC)

  • 21/03/2012 à 10:21
    Permalink

    Le genre manque clairement sur PC, rien que pour ça le jeu fait plaisir. Maintenant, je dois reconnaître que ça serait bien s’ils pouvaient améliorer leurs anims. Ca fait vraiment tache par rapport au reste, et ça améliorerait le gameplay si c’était plus souple. Comme un Ratchet justement.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.