Preview – Gas Guzzlers (PC)

Un jeu qui met en avant des voitures grosses consommatrices de carburant, ce n’est pas vraiment dans l’air du temps. Avant qu’Eva Joly ne vienne nous crier tout le mal qu’elle pense de cette idée, nous vous proposons de découvrir ce Gas Guzzlers survitaminé.

Vrombissements et explosions
Le style “Mario Kart” n’est pas vraiment très populaire sur nos PC. Certes il y a eu Blur, un four à sa sortie qui s’est finalement révélé l’une des meilleures ventes “d’occasion” grâce à son style nerveux, son aspect futuriste réussi et le talent des petits gars de Bizzare Creations. Mais bon, il en sont morts. C’est donc avec beaucoup d’appréhension qu’on se lance dans le nouveau jeu de Gamepires : Gas Guzzlers.
Ici, pas de monde futuriste, mais des campagnes, des montagnes, de l’atmosphère “vacances” avec des moteurs assourdissants de carcasses de voitures tunées et designées pour être les plus “redneck” possible. La voix off de notre conducteur fait aussi dans l’Amérique profonde avec un style de Duke Nukem s’étant perdu dans le monde de Redneck Rampage. Elle est d’ailleurs très énervante parce qu’en plus d’être mal jaugée question volume, elle est aussi très mal jouée. Mais bon, faisons avec…
Gas Guzzlers c’est donc un jeu de voiture très arcade vous proposant des courses (deux dans cette version) très classiques : vous devez atteindre en premier la ligne d’arrivée en explosant sur votre chemin tous vos concurrents. Pour cela vous aurez le droit à plusieurs armes allant du “fusil à pompe” géant à la classique mitraillette, en passant par le lance-missile. Des bonus sont aussi de la partie avec du boost, un bouclier, etc. On fait dans le pur classicisme.
Savonnette en vue !
Plutôt joli (je vous laisse le découvrir avec les quelques screenshots ci-contre), Gas Guzzlers pêche toutefois par des commandes encore un peu problématiques. Très insupportables au clavier (normal), elles sont aussi complètement désaxées à la manette. J’ai essayé avec deux types de manettes (Xbox 360 et un classique gamepad), essayé de calibrer les deux malgré le fait qu’elles n’aient aucun problème dans les autres jeux, mais malgré tout j’ai découvert un gros problème : les voitures glissent comme une savonnette dans les douches d’une prison.
Sincèrement on perd plusieurs millisecondes de notre temps à recentrer la voiture. Celle-ci dérape dans tous les sens sans aucune raison. Est-ce un bug de ma version ? Apparement non, puisque beaucoup s’en plaignent sur les forums officiels. Les développeurs ont donc tout le temps de se pencher sur ce problème !
Surtout qu’il serait bête de s’arrêter à cette correction nécessaire, puisque Gas Guzzlers propose tout de même pas mal de fun en une petite partie. Ce ne sera pas un jeu révolutionnaire, ça c’est une certitude, mais il a le mérite de se poser sur une plateforme très à sec question “jeu de voitures fun à plusieurs” et avec son mode multijoueur, son réseau local et l’écran splitté, Gas Guzzlers à toutes les chances de faire parler de lui à sa sortie. Vivement une prochaine version.

Laisser un commentaire