NiteLite : que la lumière soit !

Fait rare aujourd’hui : nous allons parler d’un jeu usant du périphérique Kinect. Oui, oui, ce même capteur totalement inutile sur 360, sauf si vous êtes amateurs de titre so casual. Mais bon, ici c’est différent, puisque nous ne sommes pas en présence d’un produit vendu dans le commerce, mais plutôt d’un projet de fin d’études nommé NiteLite. Focus.

Ce n’est pas la première fois que nous parlons de l’école DigiPen, dont les productions des étudiants ne cessent de titiller notre curiosité. Cette fois-ci, ce sont Grant Wynn, Corey Kay, et Steven Peng qui s’y collent avec NiteLite, un tower-defense à la jouabilité originale. Une occasion de ressortir votre vieux Kinect du grenier.

Le principe de jeu est simple : vous devez défendre des buildings d’attaques venant de toutes parts. Pour cela, vous disposez d’armes redoutables, vos mains. Et oui, il vous faudra gesticuler devant votre écran comme un trisomique afin de diriger des faisceaux de lumière et ainsi remporter la victoire, tout en remplissant votre rôle de protecteur à merveille. Alors oui bon, la réalisation est sommaire, je vous l’accorde, mais n’oublions pas que nous ne sommes pas en présence de professionnels mais de jeunes gens destinés à faire carrière dans le milieu. Soyons indulgents donc.

[youtube mhJ1eN8txbE 640 390]

Laisser un commentaire