Preview – Demon Slayer (Navigateur)

Preview – Demon Slayer (Navigateur)

Grand événement, en ce jour je m’en vais vous narrer mon premier évent presse pour Game Side Story ! Pour certain ce n’est pas grand-chose mais pour nous c’est une marque de reconnaissance et on apprécie. C’est donc tout content que je me suis rendu à la présentation du MMO Free To Play “Demon Slayer”. Sur place, introduction au jeu par un des membres de l’équipe et petit briefing sur les événements à venir pour celui-ci. C’est donc dans une preview garantie sans chips en triangle que je vais vous parler de Demon Slayer.

Demon SlayerVille

Et Demon Slayer c’est quoi ? Et bien c’est très simple, c’est comme je l’ai déjà dis un MMO, oui mais un MMO par navigateur, ce qui change déjà pas mal de ce à quoi on est habitué. Mais point de crainte, le support web n’empêche pas d’avoir un vrai jeu intéressant pour autant. On verra cependant que le titre, de par son support, tire profit de pas mal de mécaniques piquées aux social games.

A commencer par la ville, oui j’ai bien dit LA ville, contrairement aux MMOs où l’on se balade partout pour explorer le monde et trouver des capitales etc…votre aventure s’accentue autour de votre ville. Chaque joueur a donc son QG perso avec tout ce qu’il faut à disposition, marchant, caserne, ferme etc… L’évolution de votre ville est aussi importe que celle de votre propre perso, chaque bâtiment pourra monter en niveau et vous permettre d’acquérir différents effets. Tout ceci suivant le niveau de votre Hôtel de Ville. Les améliorations se feront au prix de quelques pièces d’or et de temps, comme dans les social games, et il vous sera demandé d’attendre un certain temps avant de voir vos bâtiments évoluer. Ce temps pourra bien sûr être skippé via les ressources acquise grâce aux micro paiements. Outre ces dépenses et gestion du temps, le coté social games se retrouve aussi dans certaines constructions, comme la ferme qui se cultivera comme tous les jeux de ferme que vous trouverez sur votre réseau social bien connu. Toute cette organisation de ville vous permettra de partir à l’aventure serein et plein de stuff.

L’aventure parlons-en justement. Vous pourrez évidemment affronter divers monstres sur la map du jeu ou faire des quêtes et autres éternels raids, avec vos amis/guildes et cie. Les quêtes sont assez classiques et demandent la plupart du temps de vider tel ou tel endroit de ses monstres. Mais en vérité je vous raconte tout ça pour en arriver au système de combat qui avec la gestion de la ville sont les 2 points forts du jeu. Ceux-ci sont des combats à la sauce FF remixée, vous avez votre perso sur la gauche et 2 gars que vous aurez au préalable recruté à la caserne de votre ville (d’où l’intérêt d’améliorer ses bâtiments) à part ça, barre de skills en bas à activer vous-même sinon vous n’aurez que des attaques auto qui ne vous aideront pas franchement à gagner.

Les skills eux sont d’une part indispensables et très intéressants pour leur gameplay qui augmente grandement le dynamisme du jeu. En effet au lancement de votre skill, il vous sera demandé de réaliser une séquence de QTE à l’aide des flèches de votre clavier, si la séquence est réussie, vous bénéficierez d’un bonus de dégâts non négligeable et parfois même indispensable pour gagner certains combats.

Coréen jusqu’à son dernier polygone

Je pense avoir fait le tour de la partie gameplay. Comme vous avez pu le lire donc, le jeu mélange assez bien social et « core » gaming pour un résultat plutôt hors du commun et sympathique. Reste à voir ce que ça donnera sur la durée, je rappelle que ceci n’est qu’une preview.

Pour ce qui concerne le reste, je vais passer sur les musiques ou l’ambiance sonore qui n’a rien de mémorable. Cependant je voudrais parler des graphismes, qui venant d’un jeu coréen ne m’étonnent pas mais me feront toujours rire. Ce style voulant absolument ressembler à Aion mais en plus kitsch. Ces petites perles de personnages bien baraqués avec des armures ouvertes au nombril (pour les mecs, je vous laisse imaginer les nanas) et cheveux blanc aux coupes toujours plus épiques. Rien d’exceptionnel à ce niveau là donc, juste du MMO asiatique sans âme comme on en connaît des millions. Après toute cette petite présentation je vous invite donc à tester le jeu par vous-même s’il vous intéresse. Il vient de passer en Open Beta chez nous et est entièrement traduit en français (et bien traduit ce qui est un vrai plus pour ce genre de jeu). J’ai bien dis plus haut que c’était un F2P et pour ce que j’ai pu en voir pour le moment ce n’est pas un pay to win, on peut très bien patienter pour ses bâtiments et partir en quêtes pendant ce temps ou se faire des amis. Le rythme est assez bien géré, seul soucis sur les quêtes : très répétitives et pas toujours intéressantes (je ne mentionnerais pas le scénario on sait très bien ce que ça vaut sur ce genre de titre…).

Conclusion, Demon Slayer c’est sympathique, assez innovant dans le genre mais possède quand même les principaux défauts des F2P d’Extrême Orient. Faites-vous votre propre idée, le jeu est gratuit. Aucune date de sortie n’est encore en vue, il est probable que la phase de beta dure jusqu’à la mise en ligne de celui-ci, mais rien n’est sûr. Pour vous rassurer, à la présentation il nous a été dit que la version disponible dans l’open beta est très similaire à la version finale, seuls quelques habituels rééquilibrages (ajout de quêtes, voire de classes de personnages) seront par la suite effectués. Vous avez donc de quoi vous faire une expérience quasi complète entre les monstres, les raids, les boss de monde, le PvP, les instances, les guerres de guildes et l’entretien de votre bourgade.

2 réflexions au sujet de “Preview – Demon Slayer (Navigateur)”

  1. jeu magnifique mais je l’ai arrêter après plusieurs mois car c’est un PAY TO WIN, payer 2-3 euros de temps en temps, ça me dérange pas, d’ailleurs je l’ai fais, mais pour pouvoir jouer convenablement dans ce rush perpétuel à la puissance il faut prendre les avantages VIP, qui coute assez cher, et plus vous métrez d’argent plus vous serez puissant par rapport aux autres joueurs, peu importe la complexité de votre théory-crafting ou de l’optimisation de vos session d’xp, PAY TO WIN…:'(

Laisser un commentaire