Magic 2014 met cartes sur table !

Le jeu de cartes le plus célèbre des cours de récrés les plus cultivées revient en force cette année dans sa version vidéoludique. Magic 2014 se montre du coup en une vidéo beaucoup trop courte et quelques images iPad qui donnent envie d’en savoir davantage…

Même si ces premières images proviennent d’une version iPad, il n’empêche que le jeu est d’ors et déjà prévu sur tablettes Android, mais aussi sur PC via Steam, sur Xbox Live Arcade et PlayStation Network. Le jeu racontera l’histoire de Chandra Nalaàr devant pister un Planeswalker ennemi.

10 nouveaux decks, 15 nouvelles rencontres, 10 nouveaux défis, un nouveau mode de jeu… Et aucune date de sortie plus précise que “été 2013” ? On vous tient au courant.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

2 pensées sur “Magic 2014 met cartes sur table !

  • 30/03/2013 à 10:48
    Permalink

    En espérant que l’on puisse ENFIN constituer son propre deck!

    Répondre
  • 01/04/2013 à 16:44
    Permalink

    Bonjour,
    J’ai joué aux version 2012 et 2013 de ce Tactical-RPG en ligne et franchement j’ai adoré même si la programmation des parties n’est pas vraiment aléatoire car très souvent, au vue des cartes que l’on initialement en main, on n’est presque sûr de savoir si l’on va remporter la partie ou non. Perso, je ne tente aucune partie si je n’ai pas exactement 3 cartes de terrains en main (pas plus, pas moins). J’espère que, dans la version 2014, ce “bug” (volontaire ou non) sera corrigé.

    Répondre

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.