Dungeon Stars

Si j’ai pris la clé de Dungeon Stars ce n’est pas du tout parce que j’ai lu hack’n slash dans la description… enfin presque… il y avait aussi jdr et endless runner, du coup j’étais curieux de voir comment tout allait cohabiter.

Le principe du jeu est assez simple, votre héros se déplace tout seul vers la droite de l’écran et engage le combat avec les monstres rencontrés (principalement des gobelins). Pour l’aider à éliminer plus rapidement ses adversaires, vous pouvez appuyer frénétiquement sur la flèche de gauche de votre clavier, la maintenir pour bloquer les attaques ennemies ou maintenir celle de droite pour asséner un coup puissant et fracasser les boucliers adverses.

Au fil de vos victoires, votre personnage engrange de l’expérience et débloque l’accès à des pouvoirs supplémentaires. Frénésie, boule de glace, flèches empoisonnées, en fonction de la classe choisie au départ (guerrier, magicien ou voleur) les compétences sont assez variées et octroient un gros gain de puissance.

Pour gagner en efficacité, de nombreux objets sont à ramasser dans les donjons (ceintures, bagues, pendentifs…). Vous avez également la possibilité de lier votre personnage à un familier pour vous assister en combat. Certains soignent, d’autres peuvent glacer les ennemis et plus vous avancerez dans le jeu, plus vous aurez d’options pour créer un build précis (par exemple de grosses chances d’enflammer votre adversaire couplées à d’énormes bonus de dégâts contre les cibles en feu).

Chose très intéressante, le jeu est basé sur un principe de chifumi. Les personnages rouges sont forts contre les verts qui sont forts contre les bleus qui sont eux-mêmes forts contre les rouges, vous voyez l’idée. Votre but sera donc de débloquer un maximum de personnages retenus prisonniers dans les donjons, pour avoir en permanence une équipe prête à s’adapter à toutes les situations. Avant de pénétrer dans un niveau, vous aurez un aperçu des étages à traverser ainsi que la couleur des monstres rencontrés. A vous d’envoyer les personnages adéquats pour ne pas vous retrouver bloqué. Si au départ chaque palier est monochrome, plus la difficulté augmentera et plus la variété apparaitra. Vous affronterez par exemple uniquement des monstres rouges avec un mini-boss bleu au milieu et un mini-boss vert à la fin, il faudra alors penser à changer de héros à la volée.

Pour être franc je pensais l’essayer une heure maximum puis passer à autre chose et finalement Dungeon Stars m’a suffisamment happé pour me donner envie d’en voir plus et de le relancer les jours suivants. Par contre, même s’il est sorti il y a maintenant trois mois, il manque encore sérieusement de polish. Certaines descriptions sont des placeholders, nous sommes accueillis par une image nous souhaitant la bienvenue à l’accès anticipé, impossible de scroller correctement dans les menus avec la molette de la souris (il faut garder le bouton enfoncé et glisser vers le haut ou le bas), par moments une ceinture allait se mettre dans l’emplacement réservé aux pierres magiques, certains sons sont beaucoup trop forts par rapport à d’autres, etc.

Si vous aimez les clicker et qu’un jeu encore un peu brut ne vous dérange pas, je vous incite à jeter un oeil à Dungeon Stars, pour ma part ça a été une bonne surprise, le genre de jeu que je relancerai souvent pour monter un peu mes persos et qui aurait été parfait sur mobile.

 
Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.