Far Cry 5: Lost on Mars
Windows PlayStation 4 Xbox One

Deuxième extension de Far Cry 5, Lost on Mars change radicalement de ton en nous emmenant comme son titre l’indique sur la planète rouge. On joue le rôle d’un quidam, pote de cette brute drôlatique de Hurk – devenu depuis une tête flottante – qui aidés d’une IA féminine contrôlant une armée de robots, vont devoir déjouer les plans d’aliens insectoïdes géants ayant prévu d’envahir notre planète bleue. Un scénario qui ne sera pas sans rappeller Starship Troopers.

La première bonne surprise, c’est que contrairement à son premier dlc, il nous offre ici un environnement totalement différent et inédit qui ne respire pas le recyclage des décors du jeu de base, en se permettant même d’être joli à regarder. La plupart des armes restent classiques dans leur fonctionnement tout en réagissant comme de véritables piou-piou de l’espace à base de tir d’énergie, certaines offrant même quelques variantes tel ce rayon qu’il faut concentrer sur l’ennemi jusqu’à ce qu’il explose. Les aliens sont assez amusants à combattre entre leurs attaques à effets handicapants pour nos atours de trooper du cosmos, et, leur point faible à prendre en compte qui rend les affrontements un peu plus stratégique que le tir dans la face, bien que ce dernier soit toujours efficace. Mais le principal attrait de son gameplay, c’est sans aucun doute l’ajout d’un jetpack permettant de faire un gros doigt à la gravité.

Présence de Hurk oblige, l’humour répond présent entre sa personnalité excessive accompagné cette fois par son pendant robotique dont le phrasé plutôt hilarant ne sera pas sans rappeller le célèbre Claptrap de Borderlands. Reste que malgré ces quelques friandises, Lost on Mars tourne très vite en rond se permettant même de nous refaire grimper des tours qu’il faut débloquer. Il fera donc passer le temps mais sans plus.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.