Far Cry 5: Hours of Darkness
Windows PlayStation 4 Xbox One

Hours of Darkness est le premier dlc sorti pour Far Cry 5 et s’éloigne un peu du jeu de base tout en gardant sa tonalité sérieuse. Un peu trop peut-être d’ailleurs. Tellement que le fait de peindre les vietcongs comme les simples méchants d’une histoire où les gentils soldats américains vont devoir se sortir de leur joug, résonne de manière un peu trop basique à mon goût pour un sujet aussi complexe que la guerre du Vietnam. En n’ayant pas viré sa cuti à la manière d’un Blood Dragon pour au moins nous amuser, le scénario de ce dlc plutôt court reste donc incroyablement ennuyeux et peu engageant.

Ses environnements restent corrects, sans plus, se contentant du minimum syndical, en ayant oublié d’emmener au passage un peu plus de personnalité dans leurs bagages. Le gameplay est connu puisqu’il reprend bêtement la formule consacrée des Far Cry avec ses avant-postes à libérer et une quantité presque raisonnable d’activités annexes. Il faut dans les faits se rendre au point d’extraction de nos alliés en traversant une carte de taille moyenne ce qui ne devrait pas prendre plus d’une heure à faire en la traversant d’une seule traite. Il est aussi possible d’aller sauver les trois potes soldats de notre personnage qui pourront nous aider comme les pnj de Far Cry 5 à ceci près que si ils meurent, c’est pour de bon. Comptez environ cinq heures en le terminant à fond.

Hours of Darkness met aussi énormément en avant son côté furtif en récompensant le joueur avec divers bonus d’attaque et autres pour chaque élimination réussie sans alerter les ennemis alentours. Cela a au moins le mérite de le rendre plus intéressant à jouer que ce que son parti pris de départ et son classicisme auraient pu laissés penser. Il reste qu’au final, ce dlc parlera surtout à qui voudra prolonger un peu plus son expérience solo estampillée Far Cry, même si malheureusement cette extension reste globalement assez peu inspirée.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Vasquaal

Vasquaal

On dit de lui qu'il jouerait sur un clavier sans pavé numérique. De l'Apple IIe au pc survitaminé en gigahertz, il subtiliserait tel un ninja numérique le loot de ses potes dans les jeux en ligne pour mieux s'enorgueillir d'un "Muhahahaha". Certains disent même qu'il va se tatouer un jour "Aladin Snes is the best" sur la fesse gauche. D'autres disent simplement qu'il est fou.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.