Deep Ones

Deep Ones prend le parti de proposer un jeu de plate-forme au fond de l’océan, avec tout ce que cela implique de lourdeur du personnage et de bestiaire difforme. Le jeu se veut un hommage à l’époque ZX Spectrum, à la fois visuellement mais aussi par sa jouabilité d’un autre âge. Des séquences de gameplay confuses se suivent, servies par une traduction souvent approximative. Il n’est pas rare de recommencer à un checkpoint très lointain, après avoir été abandonné par un script mal déclenché ou des ennemis apparus trop rapidement, suite à une cinématique incompréhensible.

Le jeu tente le grand écart entre plusieurs hommages, ce qui donne par exemple lieu à une séquence de poursuite façon shoot ’em up, permettant alors au jeu de massacrer un autre genre. Tout n’est cependant pas complètement à jeter, puisque l’ambiance oppressante et mystérieuse est plutôt réussie (soulignée malgré tout par des bruitages et des musiques d’un autre temps). Malgré une tentative louable d’obtenir un style visuel unique, l’ensemble finit par ressembler à un voyage bien trop halluciné, dépossédé de toute cohérence coloristique. Les nostalgiques du ZX Spectrum et de la rigidité du gameplay de l’époque y trouveront leur compte.

Tmnath

Auteur d'aucun livre, mais bon j'essaie d'écrire quand même.

Tmnath

Auteur d'aucun livre, mais bon j'essaie d'écrire quand même.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.