Persona 3 & 5 : Endless Night Collection

On a adoré Persona 5 alors que le troisième opus a déjà son statut de culte. En parallèle, Persona 4 avait eu le droit à un épisode musical sur PSVita qui sortait des sentiers battus et proposait du rythme malin et un scénario original. Résultat : c’était kiffant tout du long, particulièrement envoutant et plus que chronophage. L’idée de reprendre le même concept avec le troisième et cinquième épisode de la série fut assez logique pour les financiers de chez Atlus.

Disponible séparément dans nos contrées, Persona 3 Dancing in Moonlight et Persona 5 Dancing in Starlight sont donc des jeux musicaux avant tout. Le scénario est désormais relégué au rang de « petite surprises à débloquer » et se contente d’être sous forme de petits scenarii relationnels entre les personnages. C’est énormément décevant, tant l’histoire faisait le charme de l’opus PSVita.

Coté rythme on a le droit à des musiques originales, mais surtout à des Remix pas toujours malin et intéressant à jouer. On retrouve le gameplay de Persona 4 : Dancing All night, ressemblant aussi aux jeux musicaux Hatsune Miku. Tous les boutons de la manette sont utilisés à bon escient.

Au feeling, rien ne semble être meilleur pour ce gameplay que la PsVita. On perd beaucoup en sensation une fois le grand écran affichant tout ce beau monde qui danse, se trémousse, mais auquel on croit moins. Bizarrement, la recette n’aura pas fonctionné une seconde (et troisième) fois. Comme quoi rien ne sert de se précipiter, surtout quand il s’agit d’ajouter une option VR complètement inutile en cadeau. A moins que voir danser votre personnage favori en réalité virtuelle soit votre premier attrait pour ces titres, j’en doute fort, vous pouvez malheureusement attendre une jolie promotion.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.