trifox

Preview Jouable : Oui – Vu chez : Glowfish Interactive

Chaque année, je passe avec plaisir sur le pavillon belge qui recèle de petits jeux au concept souvent très original. Cette année ne déroge pas à la règle et je me suis rendu chez Glowfish Interactive pour découvrir Trifox, que j’avais aperçu du coin de l’oeil l’année dernière sans avoir eu le temps de m’y attarder.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

La verte plage de Crash Bandicoot

Les développeurs du jeu m’ont résumé leur idée en une phrase : On s’est demandé ce qu’aurait pu donner Crash Bandicoot si on en faisait un twin-stick shooter. Bien loin des poncifs du genre, Trifox ne propose ni pixel art, ni zombis, robots ou démons, ni même de génération procédurale des niveaux. À l’inverse on y découvre des graphismes en 3D colorés, un environnement construit à la main et une ambiance bon enfant qui vient englober le tout, et ça fonctionne diablement bien ! Les différentes vagues d’ennemis sont contextualisées, comme par exemple une invasion de crabes déclenchée après l’éruption d’un geyser à travers un puits ancestral. Des petits détails qui rendent le tout plus vivant et que l’on espère voir se connecter pour créer une petite histoire.   

Les contrôles reprennent la base habituelle, un stick pour se déplacer et le second pour viser. Mais plutôt que de disposer d’un simple choix d’armes lançant des projectiles, le joueur pourra s’équiper parmi une multitude de pouvoirs, allant des attaques au corps à corps (à grands coups de marteau), aux tourelles lance flamme, en passant par le fouet laser ultra long. Les pouvoirs se divisent selon 3 classes, vous permettant de spécialiser votre personnage en ingénieur, en guerrier ou en mage; ou bien de mélanger tout ça pour vous fabriquer un héros sur mesure. Le choix est vaste et diversifié, avec des aptitudes offensives comme défensives (bouclier, création de murs, etc) qui permettent de véritablement changer la façon de jouer. Ajouter à cela un petit hélicoptère dans votre sac à dos pour vous sortir des mauvaises situations, et voilà un petit renard bien équipé.

Bien qu’un seul niveau ait été présenté lors de la démo, on y trouvait aussi quelques puzzles (assez simples), un soupçon d’exploration et bien sûr un boss plus grand que nous en fin de niveau.

Trifox, c'est du feel good dans un twin-stick shooter frais et coloré. Un mélange qu'on n'attendait pas, et qui fonctionne à la perfection dans la démo testée. On patientera jusqu'à la version finale pour s'en assurer, mais si le résultat est aussi dépaysant que le niveau que j'ai pu découvrir, les agences de voyage vont y perdre de l'argent.

Chezmoa

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

D'autres Previews

Laisser un commentaire