Blacksad : Under the Skin

Preview Jouable : Oui – Vu chez : Microids – Date de Sortie : 5 novembre 2019

De toutes les œuvres populaires de bande dessinée, Blacksad est sans aucun doute celle qui mérite une belle adaptation vidéoludique fidèle et glorifiant l’art de Guarnido et les scénarios de Canales. C’est l’année dernière, aussi à la Gamescom, que nous avons pu voir ce que valait vraiment Blacksad : Under the Skin en mouvement. Mais cette fois, on a pu y jouer…

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Tranquille le chat

Blacksad raconte les péripéties du détective privé John Blacksad dans un monde anthropomorphe ou chats, chiens, rhinos et autres animaux vivent en communauté et se la jouent polar, mafia, règlement de compte au bar et bastons en bonne et due forme. Difficile de s’imaginer un jeu vidéo reprenant avec fidélité cet univers si particulier mais surtout, c’est le moteur 3D proposé qui peine à convaincre à l’annonce. Avec Pendulo Studios (Runaway, Yesterday…), Microids tente de proposer un point & click de qualité.

Curieusement, les premières heures ne sont pas visuellement repoussantes : on perd beaucoup du style si particulier de la bande dessinée et on continue à se demander qui a eu la bonne idée d’adapter de la 2D en 3D pour un point & click mais après tout, pourquoi pas. L’univers visuel n’est pas à la hauteur des planches, mais on s’y fait rapidement et les animations fonctionnent bien.

Le problème, c’est le gameplay. La démo jouée commence après une longue introduction par une séance de QTE ou on doit enchaîner les actions dans l’ordre et avec efficacité. Mais à la moindre erreur, c’est Game Over. On se retrouve alors au tout début du QTE, on recommence, on espère comprendre ce que nous demande le jeu et… C’est encore Game Over. Puis on s’en sort, dans la douleur, en espérant ne plus jamais subir une séance de ce genre. Dans la démo, tout du moins, puisque la version complète en sera sans doute remplie. Espérons qu’ils permettent de les rendre optionnelles, cela sauverait beaucoup du jeu et de son rythme.

Le rythme, parlons-en. John Blacksad se traine comme aucun autre personnage de jeu vidéo. Passer d’un point à l’autre prend une éternité. Le personnage ne court jamais, ne se précipite pas. Il marche, tranquillement, aux rythmes de nos ronflements. C’est fidèle, oui, mais absolument pas agréable à jouer. Et cela plombe absolument tout le jeu, au point de faire de ces trente minutes de démonstration un vrai calvaire. Et malgré tout cela, sincèrement, la 3D (qui devait être notre seule vraie inquiétude) fonctionne bien et l’aventure semble intéressante. Mais il va falloir consommer le jeu avec une bonne dose de café. Préparez même la cafetière entière, si vous le pouvez.

Blacksad : Under the Skin nous fait mentir et propose une 3D certes peu fidèle mais tout de même efficace. C’est dans le gameplay, finalement, que les problèmes se posent : le jeu est excessivement lent et se retrouve plombé par des QTE peu lisibles et contraignants. Autant vous le dire : on est inquiets. Croisons fort les doigts pour que d’ici la sortie du jeu, le 5 novembre prochain, ces soucis soient corrigés.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Previews

Laisser un commentaire