Rapide Critique

A Planet of Mine

Développeur / Éditeur : Tuesday Quest
Date de Sortie : 10 Décembre 2019 – Prix : 7,39 €

Déja disponible sur iOS et Android, A Planet of Mine de Tuesday Quest se propose désormais sur de plus grands écrans d’ordinateurs avec une interface un peu légère en termes d’optimisation de l’espace. Le concept est plutôt intéressant : sur des planètes à la sphère entièrement visible à l’écran, vous allez pouvoir poser des bâtiments et générer des ressources qui débloqueront toujours plus de possibilités d’évolution. Ensuite, il vous faut générer des habitants et les placer sur ces zones construites ou naturelles pour lancer la production liée à chacun de ces emplacements.

Plus vous aurez de ressources, plus vous pourrez construire de bâtiments différents. Récolter des fruits, miner, puiser de l’eau ou du carburant dans les profondeurs de votre planètes, tout cela vous permettra d’augmenter le niveau de puissance de votre nouvel empire. Ce qui vous permettra très bientôt de vous lancer à la course aux étoiles et de prendre le pouvoir sur d’autres planètes, en vous y installant le premier ou en combattant l’actuel habitant. À moins que vous préfériez jouer la carte de la diplomatie ? Tout cela est très sommaire mais fonctionne bien.

Surtout, A Planet of Mine profite d’une ambiance colorée et bon enfant. Le gameplay est très simple à comprendre mais manque beaucoup de facilités et raccourcis, avec du clic obligatoire sur chaque infrastructure pour s’en occuper, aucune gestion des bâtiments en masse ou à la recherche facilitée par une simple liste. Aussi, beaucoup de bugs d’interface sont encore ressenti avec, par exemple, l’impossibilité de cliquer sur des bâtiments si on se précipite trop vite entre deux d’entre eux. Le jeu est fragile et ça se ressent.

Reste un concept mignon et simple, à défaut d’être vraiment incontournable. On s’en lasse très vite, malgré l’évident potentiel chronophage des différentes missions proposées.

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Critiques

Laisser un commentaire