Preview

I, Dracula : Genesis

DĂ©veloppeur / Éditeur : Moregames – Date de Sortie : Fin 2020

La première fois que j’ai entendu parler d’I, Dracula : Genesis, je pensais qu’il s’agissait d’un jeu Ă  la Castlevania et je ne m’Ă©tais donc pas renseignĂ© Ă  son sujet. Mais j’ai vu passer une vidĂ©o de gameplay il y a quelques jours et je me suis rendu compte que c’Ă©tait un roguelite twin stick shooter, je ne pouvais donc pas passer Ă  cĂ´tĂ© !

Partager sur facebook
Partager sur twitter

La surface, ça craint !

An 420 après le cataclysme, monstres, dĂ©mons, aliens et robots fous rĂ´dent Ă  la surface de la planète. L’humanitĂ© est terrĂ©e mais des chasseurs gĂ©nĂ©tiquement modifiĂ©s sont envoyĂ©s depuis un laboratoire secret pour faire du mĂ©nage.

Vous dirigez l’un d’eux. Votre personnage possède une arme de base aux munitions illimitĂ©es et pourra rapidement agrandir son arsenal en en ramassant ou en en achetant d’autres bien plus puissantes. Ces armes peuvent ensuite ĂŞtre modĂ©es pour leur ajouter de nombreux bonus (dĂ©gâts Ă©lectriques, vol de vie, chances de coups critiques, projectiles qui rebondissent…) et mettre en place des combinaisons dĂ©vastatrices.

Quatre chasseurs sont jouables pour le moment, chacun avec ses spĂ©cificitĂ©s et bonus passifs (roulade, dash, soin avant un combat de boss, possibilitĂ© de rebondir une fois sur l’eau, etc.).

Votre hĂ©ros peut Ă©galement possĂ©der une arme spĂ©ciale aux effets dĂ©vastateurs, jusqu’Ă  deux pouvoirs magiques, un artefact alien accordant un bonus, des consommables (potion de vie, objet pour dupliquer un coffre, pour rĂ©vĂ©ler une partie de la carte, etc.) et il rĂ©cupĂ©rera surtout de nombreuses reliques durant son exploration qui le transformeront peu Ă  peu en une vĂ©ritable machine de guerre. Les fins de parties sont vraiment grisantes avec des effets qui se dĂ©clenchent dans tous les sens dès que vous effectuez une action !

Rythme frénétique

La progression est classique mais efficace. Vous avancez d’Ă®le en Ă®le et il faut Ă  chaque fois dĂ©cimer l’ensemble des ennemis pour dĂ©bloquer la ou les sorties. Chaque “Ă©tage” comporte un boss Ă  Ă©liminer pour rĂ©cupĂ©rer une clĂ© et poursuivre votre quĂŞte. L’action est très rapide et pour survivre vous devrez toujours ĂŞtre en mouvement en utilisant au mieux votre compĂ©tence d’esquive.

Les ennemis sont vraiment variĂ©s et ont tendance Ă  Ă©voluer lorsqu’ils sont blessĂ©s. Un dinosaure pourra se rĂ©vĂ©ler ĂŞtre un robot qui explosera une fois mis au sol, la tĂŞte d’une plante se dĂ©tachera pour vous poursuivre et vous attaquer, etc. Le bestiaire est totalement dingue, on perçoit vraiment les mutations qui se sont produites depuis le cataclysme.

Vous rencontrerez Ă©normĂ©ment de PNJ tous plus Ă©tranges les uns que les autres qui vous proposeront de nombreux objets en Ă©change de diffĂ©rents services (crĂ©dits, sang, autre…). Des magasins sont Ă©galement prĂ©sents, ainsi que des zones secrètes.

Graphiquement le pixel art est magnifique et je dois bien avouer que les visuels faisant penser Ă  The Chaos Engine m’ont rĂ©galĂ© ! La vue isomĂ©trique perturbe un peu au dĂ©part mais on s’y fait finalement assez vite, seule l’estimation de la retombĂ©e d’un saut reste compliquĂ©e.

L’accès anticipĂ© propose dĂ©jĂ  plusieurs mondes diffĂ©rents, dont un qui change Ă©normĂ©ment les règles et qui a Ă©tĂ© pour ma part une excellente surprise. Je suis vraiment impressionnĂ© par le contenu du jeu, on sent vraiment que les dĂ©veloppeurs aiment le genre et qu’ils veulent offrir une expĂ©rience très riche avec Ă©normĂ©ment d’objets et de synergies possibles pour que chaque essai soit rĂ©ellement diffĂ©rent du prĂ©cĂ©dent. Je ne suis pas trop entrĂ© dans les dĂ©tails, mais en plus du personnage, vous pouvez Ă©galement choisir un “mĂ©tier” ajoutant des bonus et malus, ainsi que diffĂ©rentes malĂ©dictions pour modifier les règles du jeu. Et pour parler chiffres le jeu comporte plus de 1200 objets (armes, mods, reliques, artefacts…), 160 ennemis et 20 boss !

I, Dracula : Genesis est en développement depuis 5 ans et ça se sent. Le contenu disponible est énorme et le jeu propose déjà des combinaisons totalement hallucinantes. La personnalisation d'armes est géniale, on ressent bien la montée en puissance au fil de la partie, les ennemis sont variés, les boss intéressants et graphiquement c'est magnifique ! Si vous aimez Nuclear Throne et Isaac je vous conseille vivement de vous jeter dessus, vous ne serez pas déçu. Pour ma part j'ai hâte de relancer une partie et de découvrir les prochains chasseurs.

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Previews

Laisser un commentaire