Critique

Fury Unleashed

Développeur : Awesome Games Studio – Éditeur : Awesome Games Studio – Date de Sortie : 8 mai 2020 – Prix : 19,99 €

Anciennement connu sous le nom de The Badass Hero, Fury Unleashed est un platformer roguelite créé par les Polonais d’Awesome Games Studio. Après 5 ans de développement et la prise en compte des nombreux retours des joueurs, le jeu vient juste de sortir sur PC, Xbox One, PS4 et Switch. C’est l’heure du verdict.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Fury Unleashed #54 L'éveil des anciens dieux

Dans la description du jeu, les développeurs annoncent s’être inspirés de titres tels que Dead Cells, Rogue Legacy, Contra et Metal Slug. On retrouve effectivement l’action très dynamique de ces jeux, la génération procédurale de certains, mais personnellement c’est plutôt le clin d’œil à Comix Zone que j’ai adoré.

John Kowalsky, le créateur du célèbre comics Fury Unleashed est en panne d’inspiration. Les ventes de sa série phare sont en chute libre et il ne sait pas quoi faire pour retrouver l’envie de dessiner. Nous jouons Fury, le héros de la BD éponyme, bien décidé à aider son créateur. Pour cela il doit traverser trois mondes représentant 3 numéros de son comics. Ses aventures commencent dans la jungle pour se poursuivre dans une base militaire et terminer dans l’espace.

Quand je parlais de clin d’oeil à Comix Zone, c’est parce que chaque niveau correspond à une planche de la BD. On passe de case en case en éliminant tous les ennemis sur notre passage. Graphiquement c’est magnifique avec des contours encrés et de jolis effets de lumière. La végétation oscille au passage du personnage, certains éléments apparaissent en crayonné, honnêtement c’est du grand art et tout est vraiment fait pour donner l’impression d’être dans un comics.

Action frénétique

C’est un vrai bonheur de contrôler Fury. Il possède de base un double saut, la possibilité de dasher pour éviter les pièges et d’écraser les ennemis sous ses pieds. Question armement vous pourrez porter deux armes à distance simultanément, une arme de corps-à-corps, des grenades, un pouvoir spécial ainsi que de nombreuses pièces d’armure (casque, épaulettes, torse…). Chaque élément existe en plusieurs raretés et pourra apporter divers bonus au personnage (possibilité d’empoisonner les ennemis, chance de recharger instantanément son arme…).

Détruire les adversaires vous permettra de récupérer trois types d’encre : la rouge pour vous soigner, la noire pour l’évolution persistante et la dorée à dépenser durant la partie auprès de nombreux PNJ. Vous pourrez ainsi récupérer des bénédictions pour augmenter vos dégâts, vos chances de coup critique, vous soigner, acheter des objets, etc.

Si les premières armes sont plutôt classiques, vous en débloquerez très rapidement d’autres bien plus folles et puissantes pour vaporiser les ennemis dans la joie et la bonne humeur.

La vitesse est fortement mise en avant dans Fury Unleashed car le jeu se base sur un système de combo. Plus il est haut, plus vous obtiendrez d’encre et vous bénéficierez également de points de bouclier temporaires vous permettant de continuer à foncer dans le tas. Avec un peu de pratique il est vraiment grisant de traverser les cases sans aucun temps mort.

Pas mal d’événements aléatoires pourront également apparaître comme des failles de défi où vous devrez par exemple éliminer x ennemis sans vous faire toucher. Niveau diversité c’est du tout bon avec de nombreux ennemis différents et une quarantaine de boss et midboss.

Progression et difficulté

Le jeu propose quatre difficultés différentes : facile, difficile (le choix par défaut), incroyable et légendaire. Dans les deux premières votre personnage évoluera peu à peu au fil de vos essais grâce à l’encre noire récupérée. Entre deux parties vous pourrez l’utiliser pour débloquer tout un tas de bonus dans un arbre (plus de grenades, plus de points de vie, temps plus important avant que le combo ne revienne à zéro, etc.). Autre aide possible, une fois que vous aurez battu les trois boss d’un chapitre, vous débloquerez un raccourci pour débuter la partir à partir du suivant. Terminer le jeu débloquera l’accès aux deux dernières difficultés qui seront bien plus corsées. Cette fois, plus de bonus passifs à équiper, il faudra faire avec ce que vous trouvez en jeu (en incroyable vous aurez tout de même des améliorations à choisir entre certains niveaux pour remplacer l’arbre).

Je trouve la courbe de difficulté assez bien dosée et si vos premiers essais s’achèveront très rapidement, avec un peu d’expérience et une bonne connaissance des ennemis le jeu deviendra très abordable. Un mode en coopération locale est disponible, il fonctionne bien mais je trouve que Fury Unleashed est tout de même bien plus adapté pour l’expérience en solo. D’après un message récent des développeurs, ils sont en train de travailler sur la coopération en ligne qui sera ajoutée dès que possible.

Côté bande-son on retrouve Adam Skorupa et Krzysztof Wierzynkiewicz, les compositeurs qui ont travaillé sur The Witcher, Bulletstorm ou encore Shadow Warrior 2. Ils livrent ici un travail impeccable avec un rythme qui pousse le joueur toujours plus loin à mesure que la jauge de combo s’envole.

Fury Unleashed est une réussite totale. Beau, dynamique, proposant un défi assez corsé, il vous tiendra en haleine de nombreuses heures. Les armes sont variées, les boss intéressants et suivant les bonus récupérés chaque partie peut être assez différente de la précédente. Si vous aimez les platformer roguelite vous pouvez foncer, c'est du tout bon et ça fait vraiment plaisir de voir un jeu sortir avec un tel niveau de finition !

Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.

D'autres Critiques

Hob

Laisser un commentaire