Preview

Everspace 2

Développeur / Éditeur : ROCKFISH Games – Date de Sortie : Accès Anticipé en Décembre 2020

Lire la vidéo

Pas exempt de défauts mais aux points positifs si nombreux qu’on ne peut que s’y intéresser avec beaucoup d’intérêt : voilà comment j’ai terminé la critique du premier Everspace à sa sortie, en 2017. Trois ans plus tard, on peut enfin toucher à sa suite sur plus d’une heure de jeu et honnêtement, l’intérêt est tout de suite renouvelé.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Amélioration du premier jeu

Dans l’espace, vous serez donc en plein rogue-like en 3D. Une 3D d’ailleurs si intéressante visuellement qu’elle met encore à mal certaines configurations PC, comme le prouve le framerate peu reluisant de cette vidéo preview. Néanmoins, on en prend plein les yeux.

L’espace est vide mais beau, mais quelques losanges informatifs viendront vous diriger vers quelques cibles intéressantes. Blanc, c’est du loot, qui peut alors être bordé d’une couleur de rareté allant du vert au jaune, comme d’habitude dans tout jeu à loot qui se respecte.

Jaune, c’est les potentiels alliés (jusqu’à ce que vous décidiez de leur tirer dessus par inadvertance, bien évidemment) et rouge, c’est vos ennemis.

En bleu, ce sont vos objectifs principaux ou secondaires pour toutes les quêtes annexes que vous aurez à déceler aléatoirement tout au long de votre périple. Car pour ceux qui n’ont pas joué au premier épisode, ce second Everspace reprend le système de saut secteur par secteur aux évenements et situations générées plus ou moins procéduralement. La différence c’est que cette fois, cela s’insère dans un monde libre déjà construit de façon fixe chez tout le monde.

Ainsi, vous ne savez pas toujours ou vous allez mettre les pieds et sur quelle situation vous allez tomber. C’est intéressant surtout que cela amène son lot de chasse au loot et d’amélioration de votre équipement très varié.

Du loot et encore du loot !

Ceux qui aiment les menus bien fournis seront ravis. Les autres, désolé pour vous ! Néanmoins, entre les armes principales et secondaires, les boucliers, les différents réacteurs et les ressources à revendre, vous en aurez pour votre loot.

Il faudra donc looter, comparer, équiper et revendre inlassablement, tout en prenant du niveau au fil des affrontements pour espérer obtenir un toujours plus puissant vaisseau et aller le plus loin possible dans le jeu.

Coté gunfights, tout était très ciblé de façon automatique tout au long de la partie. La difficulté n’était pas vraiment au rendez-vous mais en même temps, je n’ai essayé qu’un seul vaisseau sur les trois classes proposées et on ne parle ici que des cinq premiers niveaux d’évolution.

Quoi qu’il en soit, le fun était bien là. J’emet de grosses réserves sur la répétitivité du tout, tant les missions se suivaient et se ressemblaient et les actions, encore plus. On ramasse, on tue, on loot… Seules les explorations des quelques cavernes plus ou moins bien cachées rendaient l’action moins copiée-collée d’un moment à un autre. Néanmoins, la répétitivité, on ne le dira jamais assez, c’est l’apanage des jeux à Loot et seuls les bons jeux de ce type parviennent à faire de la répétition des actions quelque chose de peu contraignant pour le joueur.

Everspace 2 nous a totalement subjugué. Malgré cette relative facilitée globale et son coté répétitif, donc, il semble être un solide jeu de vaisseau typé arcade qui devrait plaire à un large public. Et mine de rien, ils ne sont pas bien nombreux sur ce créneau. Attendons de voir ce qu’il en sera vraiment à la sortie mais pour ma part, je reste très curieux de continuer à y jouer et à approfondir l’exploration de ce monde libre plutôt chouette visuellement. Cette heure de preview a filé très vite et Everspace 2 à un potentiel chronophage évident !

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

D'autres Previews

Laisser un commentaire