Rapide Preview

Orx

Crim
Publié le 8 septembre 2022

Développeur

Johnbell

Éditeur

Critical Reflex

Date de Sortie Prévue

Mi 2023 - EA depuis Aout 2022

version testée

0.9.1.16

Testé sur

PC

Présenté au public il y a environ un an, Orx nous avait grandement fait de l’œil. Il faut dire que la reprise du concept de Carcassonne (le jeu de société) mélangé à du Tower Defense avait de quoi séduire. À la tête de votre royaume, il faut protéger votre centre-ville des invasions d’Orcs.

Plutôt sympathiques, ces derniers n’attaquent qu’une fois le soleil couché, vous donnant toute la journée pour vous préparer. Pour cela, vous allez devoir poser des tuiles sur l’aire de jeu, qui permettront grosso modo de construire des routes et des châteaux. Comme dans son homologue jeu de société, une route ne sera terminée que lorsqu’elle aura des bâtiments aux extrémités, et un château ne sera terminé que lorsque vous joindrez les murailles pour en faire une vraie forteresse.

Contrairement à Carcassonne, chaque tuile vous coûtera de l’argent, qui se gagnera en posant des bâtiments simples (principalement des moulins) ou en fermant des routes (plus elles seront longues, plus elles vous rapporteront de l’argent). Grande particularité, une fois un bâtiment ayant fourni son dû, il ne servira plus à rien, sauf les routes sur lesquelles il sera possible de poser une rune pour réactiver l’effet. Évidemment, les forteresses seront là pour défendre votre royaume lors des invasions orcs. Plus elles seront grandes, plus leur force de frappe et leur résistance seront puissantes.

Une fois la nuit terminée (lorsque le dernier orc en vie meurt), le soleil se lève et l’ensemble des bâtiments sont réparés. Pour apporter un peu de variété à tout ceci, il y a des pouvoirs magiques que vous pouvez poser sur vos forteresses pour améliorer leur résistance, attaque, vitesse, etc. (encore une fois, plus la forteresse est grande, plus elle peut accueillir de runes), tout comme les unités (de simples soldats à poser sur une route). En fonction du nombre de fois où vous utiliserez les cartes « magiques » (runes, unités, pouvoir), elles disparaitront (nombre d’utilisations limité) ou mieux, elles évolueront, apportant des effets bien supérieurs, mais coûtant bien plus cher.

Vous ajoutez à cela une progression de type rogue-lite, où entre chaque mission vous aurez le choix entre deux chemins, vous donnant un bonus vous permettant d’obtenir des artefacts (des buffs passifs), d’ajouter des effets supplémentaires à vos cartes ou bien de les faire évoluer. Et pour finir, au fil de l’aventure, vous gagnerez des cartes Orcs, rendant le jeu plus dur (histoire d’ajouter de la difficulté) ainsi qu’un système de corruption : plus le monde est corrompu, plus vous obtenez des objets et cartes intéressantes, mais plus le jeu est difficile.

Je pourrais aussi vous parler de la météo qui vient changer les statistiques, la diversité des clans orcs, mais non, je vais surtout vous dire (mais pas trop) qu’il y a une seconde faction, inspirée des peuples du Moyen-Orient, qui se joue de manière complètement différente de tout ce que je viens de vous raconter étant donné que la défense de votre peuple ne se fera que via des guerriers et que le système bancaire est lui aussi totalement différent. Et la bonne nouvelle dans tout ça, c’est qu’il reste encore deux peuples à débloquer, avec sûrement leur lot de nouvelles cartes. On a là un des jeux les plus frais et prometteurs de 2023 et on peut déjà y jouer !

Foretales

Chaque carte a une histoire à raconter.

Rogue Lords

Tous les coups sont permis, même la triche !

Tinyfolks

Quand une révolution paysanne sauvera un royaume.

Laisser un commentaire