Rapide Critique

Wargroove 2

Crim
Publié le 28 octobre 2023

Développeur

Robotality

Éditeur

Chucklefish

Date de Sortie

5 octobre 2023

Prix de lancement

19.49€

Testé sur

Nintendo Switch

Pour le second volet de leur tactical à la Advanced Wars, Chucklefish a confié le développement à un studio qu’ils connaissent déjà, Robotality (à qui l’on doit les chouettes tacticals Halfway et Pathway). Et si les développeurs ont changé, le jeu non. C’est une copie conforme du premier qui vient juste ajouter un nouveau peuple et de nouveaux commandants.

Pour celles et ceux qui ne connaissent pas le premier opus ni la série Advanced wars, Wargroove 2 est un tactical à production d’unités, très loin des Final Fantasy tactics et autres Fire Emblem qui sont des tactical à héros. Vous aurez toutefois un·e ou plusieurs commandant·e·s, unité bien plus forte que la moyenne, qui a la possibilité de groover, c’est-à-dire déclencher un pouvoir qui peut faire tourner en votre faveur l’issue d’un combat.

Les unités de bases recrutables sont identiques pour chacune des factions du jeu et ont la particularité de pouvoir faire un critique systématiquement si elles remplissent une condition précise (les archers font des critiques s’ils ne se déplacent pas, les spadassins s’ils sont à côté du commandant, etc.). Enfin, la difficulté du jeu n’a absolument pas été revue à la baisse : vous allez transpirer en difficulté normale si vous voulez voir les crédits de fin (mais pas d’inquiétude, il est possible de la régler selon vos envies).

Bref, si vous avez aimé le premier, vous aimerez celui-ci, si vous n’avez pas adhéré au premier, alors il est possible que vous accrochiez au mode secondaire, la grosse nouveauté que propose Wargroove 2.

En plus de la campagne histoire et d’un éditeur de carte et campagne (déjà présent dans le premier), un mode conquête a été ajouté. Ce dernier consiste en un mode rogue-lite : vous allez devoir parcourir un chemin, jusqu’à arriver à un boss et le vaincre, avec un nombre limité d’unités. D’une map à l’autre, vous gardez vos unités dans l’état dans lequel elles ont terminé le précédent combat. Contrairement au mode histoire, il vous faudra prendre soin de vos soldats sous peine de voir vos chances de vaincre se réduire comme une peau de chagrin.

Entre chaque combat, vous aurez toutefois la possibilité de recruter des unités (rarement plus d’une au vu de l’argent gagné), participer à des événements aléatoires ou faire un saut chez un marchand. Quelle que soit l’issue de votre conquête, vous remporterez des cristaux à dépenser dans un arbre de compétences pour débloquer des commandants ainsi que des objets pour des runs futures. Rien qu’à lui ce mode peut valoir le coup d’investir dans le jeu si la formule vous plait.

Cryptmaster

un dungeon crawler qui se joue avec des mots

Beneath Oresa

Quand un deckbuilding prend des tournures de versus fighting

Silence of the siren

Quand des taupes communistes s’attaquent à Heroes of Might and Magic

Laisser un commentaire