Rapide Preview

Pyrène

Crim
Publié le 20 février 2024

Développeur

Two Tiny Dice

Éditeur

Indie Asalym

Date de Sortie Prévue

2024

version testée

Démo février 2024

Testé sur

PC

Des cartes, du rogue-lite, il n’a pas fallu beaucoup de temps à Howler pour crier au milieu de la rédac « Crim, un nouvel arrivage pour toi ». Un petit coup d’œil et effectivement, le nouveau jeu de Two Tiny Dice était déjà dans mon radar. Il faut dire que le premier titre du studio, Forward :  Escape the fold, était déjà très chouette, à base de… cartes et de rogue-lite. Pyrène se base sur le même principe que Forward, c’est-à-dire que vous vous déplacerez de carte en carte, chacune représentant un événement (acquisition d’un objet ou combat contre un monstre pour faire simple).

L’action se passe à une époque proche de la Grèce antique dans les Pyrénées (Pyrène étant la fille d’un héros Grec, qui se traduit par Pyrénées). Votre village est attaqué et détruit par une horde de monstres occultes. Votre mission sera double : repousser l’invasion de monstre et reconstruire votre village. Reprenant le système de donjons de Zelda / Isaac, vous allez devoir traverser plusieurs salles avant de passer au niveau suivant (ici sans boss intermédiaire entre chaque niveau) pour atteindre le chef des démons.

Chaque salle accueille une bonne douzaine de cartes qui sont réparties entre les monstres, les objets plus ou moins aléatoires et les cartes de votre deck. Votre objectif : trouver l’autel votif pour mettre fin à la salle. Pour trouver ce dernier, il vous faudra nettoyer la zone, puis dormir pour générer de nouvelles cartes et répéter l’action jusqu’à son apparition.

Là où le jeu commence à devenir intéressant, c’est que vous ne pouvez vous déplacer que sur une carte adjacente à celle de votre héros. Il faudra donc bien planifier vos actions pour réussir à récupérer un maximum de cartes pour qu’un maximum d’emplacements soient vidés avant votre repos. Car dormir coûte de la nourriture, avec le prix qui augmente après chaque repos. Et si vous n’avez plus assez de nourriture, le coût restant sera pris sur votre vie.

Les combats sont assez simples : vous infligez autant de dégâts que de points de vie que vous avez (et il en va de même pour les ennemis). Une fois l’autel apparu, il faudra réussir à l’atteindre pour clore la salle, sachant que plus vous tuez de monstres avec l’autel présent à l’écran, meilleure sera la récompense de fin de salle. Ainsi, lors de l’exploration, il faudra choisir s’il est judicieux ou non de prendre toutes les cartes rapidement. Vaut-il mieux prendre les quatre potions de soin alors que votre personnage a toute sa vie pour obtenir l’autel plus rapidement, ou plutôt les laisser pour gérer au mieux les monstres qui apparaitront au prochain tour ?

Les objets que l’on ramasse se divisent en trois catégories : les armes qui infligent des dégâts directement aux ennemis présents sur le plateau, les ressources pour l’exploration en cours (vie, provision, mana et argent pour les marchands présents dans les donjons) et enfin le bois, ressource qui permettra de reconstruire le village.

Parmi les éléments que l’on débloque grâce au village se trouvent de nouvelles règles de jeu pour les combats, qui rendent ces derniers encore plus intéressants, d’autant plus qu’en fonction du biome dans lequel on se trouve, d’autres règles viendront s’appliquer, rendant les combats toujours plus intéressants. Enfin, une dizaine de personnages seront présents dans la version finale du jeu. Si leur variété est aussi forte que la différence entre les deux personnages jouables de cette version preview, on devrait se trouver avec l’un des grands deck builder – roguelite de 2024.

Endless Dungeon

Quand la magie du tour par tour opère en temps réel

Blasphemous 2

Quand le miracle devient vicieux, le pénitent est là pour calmer la ferveur.

Wizard with a gun

Lorsque Don’t Starve rencontre un twin stick shooter

Laisser un commentaire