Preview

Ooblets

Développeur : Glumberland – Éditeur : Glumberland – Date de Sortie : Été 2021

Annoncé depuis 2016 avec des bandes annonces aussi mystérieuses que mignonnes comme tout, où des bonhommes dégingandés se baladent avec des créatures adorables, Ooblets sort enfin une version Early Access, qui permet d’en savoir un peu plus finalement sur ce qu’on peut attendre du jeu.

Partager sur facebook
Partager sur twitter

Ooblets moi tranquille

On y incarne donc un personnage de son choix qui, ayant envie de voir le monde se retrouve à débarquer sur une île sympa où tout le monde est super accueillant et où directement on nous file une maison en ruines et un lopin de terre envahi par les cailloux avec pour mission d’en faire son chez soi. En plus de ça, l’île est envahie par des ooblets, des petits monstroplantes mignons adeptes des battles de danse. Dans le principe, il faudra donc récolter et crafter des bidules, tout en participant à des duels de bébêtes afin de récolter des graines d’Ooblets pour les faire pousser dans son jardin, tout en aidant les habitants du village à améliorer leur quotidien, trop occupés qu’ils sont à tourner en rond en regardant pousser les briques.

Faire des Ooblets en cassant des "eux"

Les battles de danse constituent de loin la partie la plus amusante du jeu, chaque ooblet a un set de mouvements différents et il faudra faire grimper une jauge de popularité avant l’équipe adverse pour remporter le battle et gagner des graines d’Ooblets mais aussi des bidules, des trucs et des machins qui augmentent des jauges qui permettent de gagner d’autres trucs qui augmentent des jauges. Les mouvements des Ooblets sont représentés par des cartes tirées au hasard au début de chaque tour, et il faut utiliser un certain nombre de points de beat par carte. Les cartes ont des effets différents, on peut gagner des points, en voler à l’adversaire, réduire le nombre de points gagnés par carte ou l’augmenter, envoyer des cartes inutiles à l’adversaire, augmenter ou diminuer le beat, etc. Les Ooblets gagnent de l’expérience en battle qui leur permet de gagner de nouvelles cartes, etc. Ces combats sont soignés et nécessitent souvent d’adapter sa stratégie (et les Ooblets qui participent) suivant l’adversaire, qui peut être composé d’une troupe des mêmes Ooblets ou d’un panaché. Par contre attention, les ooblets n’accepteront de faire un battle que si on possède un certain nombre d’objets spécifique sur nous dont ils sont friands. Et c’est là qu’on entre dans le vif du sujet : la récolte et le craft.

Là où le bât ooblets

Si les combat de danse entre Ooblets étaient la partie la plus amusante du jeu, elle n’en constitue malheureusement pas le cœur. Le reste du jeu consiste à accomplir des listes et des listes de commissions pour tous les habitants du patelin qui semblent vraiment ne rien savoir faire de leurs doigts. Il faudra réparer des trucs, apporter des victuailles, fabriquer d’autres objets pour faire plaisir à tout le monde, et malheureusement, tout cela est affreusement long et fastidieux. Si encore trouver des champignons un peu partout est simple, il en faudra bien souvent des quantités abominables et pour la plupart des listes à remplir les ingrédients seront à faire pousser dans le jardin.

Dans le jardin il faudra désherber, passer la terre à la houe, planter, arroser, désherber, arroser et attendre. Et arroser. Évidemment, l’arrosoir se vide très vite et il faudra retourner le remplir très régulièrement. Toutes les actions vident la jauge d’énergie du personnage joueur, et il faudra donc soit aller dormir (qui fait passer le temps) soit manger des trucs qui rendent de l’énergie mais qui coûtent affreusement cher. Et malheur à vous si vous allez vous coucher alors que les plantes ne sont pas arrosées, elle n’auront tout simplement pas poussé pendant la nuit.

Alors heureusement on peut se fabriquer des outils ou des machines qui facilitent le travail, mais il faudra qu’elles soient opérées par un ou plusieurs Ooblets, donc il leur faudra une petite maison mignonne, donc il faudra casser du bois et des cailloux mais l’inventaire sera rempli, donc il faudra acheter une poche, mais pour gagner des sous il faut filer 50 champignons rigolos à machin, etc. Tout cela reste à mon avis bien trop chronophage et ennuyeux pour que ce soit réellement intéressant.

C'est un early access et des choses vont probablement changer d'ici à fin 2021 quand le build final sortira, mais les mécaniques de craft et de récolte ont l'air d'être vraiment la substantifique moele du jeu, et c'est un poil désolant. Là où, je pense, on se serait contenté de papoter avec les habitants et de danser avec les Ooblets, on nous colle un enfer productiviste, c'est pas gentil.

Shutan

Shutan

Rétrogamer dans l'âme, mais ouvert aux nouveautés.

Laisser un commentaire