Rapide Critique

Golden Force

Chezmoa
Publié le 9 mars 2021

Développeur

Storybird Games

Éditeur

No Gravity Games

Date de Sortie

28 janvier 2021

Prix de lancement

20 €

Testé sur

Switch

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

De la plateforme, des pirates et tout un tas de pixels, cela pourrait être la recette d’un jeu Super Nintendo des années 90, mais il s’agit de Golden Force, bel et bien sorti en 2021.

Il y a une chose que les pirates aiment plus que tout, non pas le rhum (quoique c’est discutable) mais l’argent. Votre équipe de flibustiers étant particulièrement dépensière, vous êtes à nouveau à sec au niveau des caisses et vous voilà reparti à l’aventure afin de remplir les coffres. Un scénario tout simple, mais qui sert toujours de bon prétexte à la bagarre et l’exploration.

Côté graphismes le jeu ne déçoit pas avec un pixel art qui réchauffe mon petit cœur de rétrogamer. L’ambiance colorée du monde des pirates est présente et l’on retrouve même un air de famille à certains éléments ou personnages. L’une des membres de l’équipage, armée d’un sabre et coiffée de magnifiques cheveux violets ne sera d’ailleurs pas sans vous rappeler Shantae. Les animations des différents héros et ennemis sont réussies et fleurent bon l’époque de la Super Nintendo.

Une époque où l’équilibrage des jeux avait une tout autre signification, à laquelle Golden Force colle sans soucis. Si les niveaux sont assez agréables à parcourir, on se retrouve régulièrement face à des passages plus ardus, demandant de se débarrasser de tous les ennemis à l’écran. Ces phases, en plus de casser le rythme de l’aventure, sont globalement bien plus difficiles que le reste du niveau et mèneront souvent à la mort. Rien de bien grave puisque le nombre de vies n’est pas limité, mais cet écart trop prononcé apporte un sentiment d’injustice et de lassitude qui ne poussera pas toujours à relancer le niveau.

Si vous êtes un vieux de la vieille, à qui la difficulté des jeux à l’ancienne ne fait pas peur, Golden Force sera fait pour vous. L’esprit des jeux 16 bits est là, avec son lot de bons et de mauvais côtés qui ravira les rétrogamers en manque de classic gaming. Pour les joueurs plus modernes, la pilule passera un peu moins bien et, sans être mauvais, Golden Force ne vous donnera certainement pas envie de relancer une partie de temps en temps. Un petit jeu, à l’ancienne, qui ne ravira pas les petits mais bien les grands.

Carrion

Vis ma vie de parasite

Laisser un commentaire