Rapide Critique

Turrican Flashback

Chezmoa
Publié le 11 avril 2021

Développeur

Factor 5

Éditeur

ININ Games

Date de Sortie

08 décembre 2020

Prix de lancement

30 €

Testé sur

Switch

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Si certains jeux de mon enfance ont été réédités à chaque génération (oui je parle entre autres de Medievil), ce n’est pas pour autant le cas de tous les classiques du Retrogaming. Grand nom de l’AMIGA, Turrican n’avait pas eu droit à une ressortie digne de ce nom avant son 30ᵉ anniversaire.

Rassemblant 4 jeux différents de la licence, Turrican Flashback propose de redécouvrir les origines du jeu sur micro-ordinateur avec Turrican ou  Turrican II: The Final Fight. On y retrouve aussi les versions Megadrive et Super Nintendo du jeu, permettant de tirer la larmichette aux trentenaires comme aux quarantenaires.

Pour les 2 du fond qui ne connaitraient pas la série, Turrican est un jeu de plateforme dans lequel le joueur traverse des niveaux en mitraillant tout ce qu’il croise. L’univers post-apocalyptique de l’espace est un excellent prétexte à l’exploration dans des niveaux non linéaires, assez différents de ce que proposaient les plateformers des années 90. Les armes, pleines de lasers et de boules d’énergie, sont sans cesse plus dévastatrices et apportent un sentiment de puissance au joueur.

Seul bémol pour un joueur en 2021, la difficulté clairement punitive du jeu. Heureusement cette édition anniversaire permet de remédier à cela sans pour autant dénaturer l’expérience d’origine. Différents ajouts permettent en effet de faciliter les jeux, à commencer par des sauvegardes. Plus besoin de laisser la console en pause pendant qu’on va manger ses brocolis, le joueur peut à présent sauver sa progression et reprendre sa partie où elle en était il y a quelques jours. S’ajoute à cela une section Cheats du menu, affichant “les tips”, comme on disait à l’époque. Le joueur peut ainsi s’ajouter 99 vies, comme tout bon tricheur des années 90. Enfin, et c’est sans doute le plus malin, une simple pression de la gâchette et vous pouvez “rembobiner” le jeu. Un saut raté ? Un projectile bêtement percuté ? On revient quelques secondes en arrière et on recommence. Aucune de ces fonctions n’est obligatoire et les puristes pourront tout simplement tenter l’aventure comme à l’époque. 

Les menus permettent aussi de sélectionner son affichage. Le réglage de base est en 4/3, les puristes pourront le passer en “Perfect”, tandis que les gens ayant des goûts de chiotte opteront pour le plein écran en 16/9 forcé. Et pour les plus rétros, un filtre scanline (hautement personnalisable) pour simuler un bon vieil écran cathodique des familles.

Seul regret de cette édition : l’absence d’un mode Jukebox, permettant de profiter des musiques de la série sans y jouer. Le compositeur des musiques du jeu n’étant pas un simple quidam, mais Chris Hülsbeck, célèbre artiste de la scène musicale vidéoludique. Ses œuvres, dont les OST de Turrican sont cependant disponibles sur les plateformes de streaming légal si vous voulez en écouter plus.

Fleurant bon la nostalgie, tout en proposant une expérience moderne grâce à ses quelques ajouts. Turrican Flashback est une compilation parfaite pour tout retrogamer n’ayant pas son AMIGA branché en permanence. Il conviendra aussi aux curieux qui voudraient explorer ce classique en toute simplicité, ou à tout parent qui voudrait faire découvrir ce classique de son enfance à sa progéniture.

Foregone

Tout simplement quelconque

Laisser un commentaire