Rapide Critique

Puzzle Pelago

BassKass
Publié le 28 avril 2021

Développeur

Hallgrim Games

Éditeur

Hallgrim Games

Date de Sortie

30 avril 2020

Prix de lancement

7,99 €

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Une centaine de petites îles à remettre en ordre et une micro-économie à relancer, Puzzle Pelago est un jeu d’énigmes mêlant placement de bâtiments, création de chaînes logiques et terrain de jeu volontairement restrictif.

Les contraintes sont les mêmes à chaque tableau, à savoir répondre à la commande de plusieurs villages en plaçant sur une tuile adjacente le bâtiment permettant de fournir la ressource demandée : ici des bûches, là de l’acier, mais aussi des planches, des tonneaux, de la farine et l’indispensable bière pour oublier l’isolement dans ces contrées insulaires. Le maniement des bâtiments est très simple : il suffit de déplacer le bois d’une forêt pour créer un camp de bûcherons à partir de celle-ci, puis de répéter l’opération sur ledit camp pour voir apparaître quelques cases plus loin une scierie produisant des planches. Cette mécanique “poupées russes de l’économie locale ” est plutôt satisfaisante à manipuler, en ce qu’elle se rapproche du plaisir simple d’un jeu  de gestion de suivre une chaîne de production, de la récolte jusqu’à la livraison des ressources – chacun ses petits vices, ne jugez pas. Les bâtiments produisent des petits “plops” adorables, et se dandinent en sortant de terre, ce qui suffit à rendre agréables les nombreuses manipulations que l’on va effectuer dans des tableaux de plus en plus exigeants pour le cerveau de littéraire du rédacteur.

Car très vite la chaîne de production se complexifie, les ressources doivent être combinées pour obtenir de nouveaux produits manufacturés – comme le pain, ou encore la bière, car c’est important. Et les îles n’étant pas des terrains de jeux infinis, il va falloir penser et optimiser le parcours de chaque ressource – parcours qui ne peut en croiser un autre, là est la principale difficulté – jusqu’à réussir son parfait petit schéma de production et alimenter tous les villages demandeurs avec la bonne ressource. Il sera alors possible de passer au puzzle suivant, non sans avoir auparavant su apprécier avec une moue satisfaite le micro feu d’artifice lancé par les habitants célébrant chaque réussite.

Avec sa courbe de difficulté progressive, son principe de bâtiments-gigognes et d’artisanat léger très bien pensé, Puzzle Pelago remixe les grands classiques des énigmes tels que “relier plusieurs points sans que les lignes ne se croisent” et réussit à se montrer accessible, accueillant, malin et tout à fait stimulant.

Stonefly

C’est beau, mais c’est vain.

Laisser un commentaire