Preview / Aperçu

Boomerang X

Howler
Publié le 6 mai 2021

Développeur

DANG!

Éditeur

Devolver

Date de Sortie

Courant 2021

Prix de lancement

Pas de précision

Testé sur

PC

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur reddit
Partager sur email

Présenté lors d’un Steam Games Festival, Boomerang X, le dernier Devolver, s’est montré à nous l’espace d’une heure, souris et clavier en main, afin de découvrir cet étrange FPS acrobatique développé par DANG!.

Dang! de toi

À peine deux minutes dans le jeu et on comprend déjà le but de celui-ci : le speedrun. Les déplacements sont faits pour que vous usiez et abusiez d’un saut qui vous propulse en avant et de votre fantastique boomerang sur lequel vous pouvez vous téléporter une fois que vous êtes en l’air. Le jeu va alors enchainer des arènes de combats dans lesquels vous allez devoir tuer des ennemis précis pour mettre fin à une vague. Le principe est simple, mais le rythme et les réflexes demandés vont être de plus en plus exigeants, me rappelant mes meilleurs moments de fast FPS, les yeux écarquillés, injectés de sang, prêt à réagir au moindre pixel qui bouge, en faisant de grands cercles avec ma souris.

La plupart des ennemis ont un point faible, marqué par une sorte de rubis, c’est là que le jeu vous demandera précision et agilité. Fort heureusement, vous avez à disposition un bullet time, qui pourra se déclencher seulement quand vous chargerez le boomerang, mais vous vous retrouverez alors à appuyer comme un fou furieux sur deux boutons en même temps, tout en bougeant, la crampe peut vite arriver. Il ne sera d’ailleurs pas aisé de s’y retrouver, au bout d’une heure, je me prenais encore les pieds dans le tapis quand il s’agissait de faire revenir mon boomerang en main (et pas me téléporter dessus). Il y n’y a pas beaucoup de touches mais je les trouve peu intuitives. Autre bémol, la structure était assez répétitive, on enchaine les couloirs et les arènes, entre-coupées de quelques tuto pour les compétences qu’on acquiert et de brefs dialogues avec des scolopendres géants (au secours) qui nous en apprennent un peu plus sur cette étrange île sur laquelle on s’est échoué. On lâchera quand même un pouce en l’air sur la DA, avec son côté papier-cartonné bourré de couleurs et d’idées mais on attendra d’en voir plus.

Boomerang X s’annonce déjà comme un fantastique jeu de speedrun pour tous les fous-furieux sous Vodka-coke-redbull qui veulent faire les meilleurs temps de jeu. Pour les moldus, il reste tout de même très appréciable, reste à savoir si le temps de jeu sera au rendez-vous, même pour ceux qui ne souhaitent pas gratter des milli-secondes tous les jours.

The Medium

Le gameplay dessert l’aventure

Laisser un commentaire