Rapide Critique

Slipstream

Bestio
Publié le 10 mai 2022

Développeur

ansdor

Éditeur

ansdor

Date de Sortie

21 mai 2018

Prix de lancement

8,19 €

Testé sur

PC

Véritable hommage aux jeux de course des années 90, dans Slipstream tous les virages se prennent en glisse avec le décor qui défile à grande vitesse sur les bords de la route. Je n’avais pas eu l’occasion d’en écrire une critique lors de sa sortie sur PC en 2018, je profite donc de son arrivée sur consoles en 2022 pour corriger cela.

6 modes de jeu sont disponibles : Grand Tour où vous traverserez les 20 environnements du jeu, enfin plus exactement une certaine partie puisqu’à la fin de chaque section vous aurez le choix entre deux destinations, Cannonball que vous pourrez personnaliser comme vous le souhaitez y compris en y ajoutant du trafic, Grand Prix pour améliorer votre voiture avec vos gains, Single Race, Time Trial et enfin Battle Royale où à la fin de chaque section le dernier pilote sera éliminé.

La prise en main est immédiate avec une conduite résolument très arcade. Deux subtilités sont tout de même à noter, le dérapage (manuel ou automatique) pour prendre les virages sans perdre de vitesse et le slipstream, le fait de rester quelques secondes derrière un concurrent pour prendre l’aspiration et bénéficier d’un gros boost de vitesse.

Évidemment plusieurs véhicules différents sont disponibles, chacun avec des statistiques différentes d’accélération, maniabilité et vitesse de pointe. Et si vous avez des amis à la maison c’est encore mieux car le jeu propose du multijoueur en local jusqu’à 4.

J’ai passé un bon moment avec Slipstream. Je ne pense pas qu’il convaincra les jeunes joueurs, par contre tous ceux qui ont passé des dizaines d’heures sur Crazy Cars, Lotus Esprit Turbo Challenge ou Outrun devraient sans problème y trouver leur compte.

Tinykin
Tinykin

Dose de bonne humeur garantie !

Laisser un commentaire