Rapide Critique

Warhammer 40.000 : Shootas, Blood & Teef

Bestio
Publié le 29 novembre 2022

Développeur

Rogueside

Éditeur

Rogueside

Date de Sortie

20 octobre 2022

Prix de lancement

19,99 €

Testé sur

PC

Développé par le studio belge Rogueside qui avait déjà travaillé sur Guns, Gore & Cannoli 1 et 2, Warhammer 40.000 : Shootas, Blood & Teef reprend la même formule, à savoir un jeu de plateforme run & gun en 2D (avec un nom à rallonge).

L’aventure se déroule sur la planète Alpha dans le secteur d’Armageddon. Après un différend avec votre chef de guerre Ogruk Grutekka, celui-ci vous vole votre squig à cheveux et vous éjecte de son vaisseau. Lorsque vous reprenez connaissance vous n’avez alors plus qu’un seul but, partir à sa recherche pour vous venger !

Vous devrez pour cela traverser de nombreuses zones et gravir la cité-ruche de Luteus Prime en décimant humains et orks sur votre passage (plus des genestealers et autres sales bêtes). Niveau arsenal vous débloquerez peu à peu une vingtaine d’armes différentes, allant du simple pistolet au traditionnel tromblon en passant par un lance-flammes et autres sulfateuses. Enfin quand je dis traditionnel, c’est tout du bricolé à la main en scotchant plein de pièces différentes, ça reste des orks !

La progression plateforme est entrecoupée par des combats d’arènes et quelques affrontements de boss (qui sont plus impressionnants que dangereux). Éliminer les ennemis fera monter la jauge de Waaagh qui, une fois pleine, vous permettra de bénéficier d’une cadence de tir et une puissance de feu bien supérieure, de quoi tout vaporiser autour de vous. C’est d’ailleurs dommage que de base les combats soient un peu mous, les balles n’étant pas comptées je pensais tout arroser sur mon passage sauf qu’en vrai j’ai souvent préféré taper directement au corps-à-corps pour plus d’efficacité. 

Graphiquement le rendu est très soigné avec un dessin à la main très détaillé. Peut-être même trop par moments car certaines fois l’action sera masquée par des éléments en premier plan. Niveau musique le compositeur Deon Van Heerden est parti sur du heavy metal qui colle parfaitement à l’ambiance générale.

En plus de l’histoire principale qui se bouclera en solo ou en coop locale / en ligne en trois petites heures, vous pourrez également affronter vos amis dans des matchs pvp, de quoi animer une soirée !

Halls of Torment
Halls of Torment

Allez, je débloque encore un succès et j’arrête !

An Ankou
An Ankou

Aidez les âmes perdues à grands coups de faux

Laisser un commentaire