Rapide Critique

Isles of sea and sky

Crim
Publié le 13 juin 2024

Développeur

Cicada Games

Éditeur

Cicada Games, Gamera Games

Date de Sortie

22 mai 2024

Prix de lancement

19.5 €

Testé sur

PC

Imaginez votre petit bonhomme habituellement habillé tout de vert être en tenue de vacances. Lorsqu’il se réveille sur une plage, suite à un malheureux accident de radeau en pleine mer, par un temps très pluvieux (vu la météo de 2024, ça je sais que vous n’aurez aucun mal à imaginer), il sait qu’il n’aura pas à trancher de l’herbe à foison tout en repoussant des hordes d’ennemis, car pour rappel, ce sont les vacances. Bon, en vrai, vous allez un peu transpirer : votre personnage, avec ses muscles, étant donné qu’il va pousser des caisses à ne plus savoir quoi en faire, et vous, avec votre cerveau, car la formule qu’ont choisie les Californiens de Cicada Games est de transformer votre Link’s Awekening en un Sokoban-like.

Le principe : vous allez devoir explorer des îles, résoudre plein de puzzles à base de caisses à pousser avec comme objectif de récupérer des étoiles, des pierres précieuses ainsi que tout simplement ouvrir des chemins pour continuer à explorer les îles de l’archipel. Les pierres précieuses serviront à réveiller quatre divinités qui viendront vous aider à sauver le monde (l’histoire est très basique et se dévoile au fur et à mesure que vous découvrez les îles), mais surtout à réveiller des esprits, qui viendront vous permettre de résoudre certains puzzles impossibles sans. Évidemment, tout plein de petites mécaniques viendront s’ajouter au fait de pousser des caisses : des sols fragiles qui se dérobent une fois que vous passez dessus, des ruisseaux d’eau qui servent de tapis roulant, etc.

Chacune des divinités incarne un élément, tout comme l’île sur laquelle elle se trouve. Ainsi, vous aurez des sols de glace sur l’île de la glace, de la lave sur l’île de feu, etc. De même, les esprits que vous réveillez une fois obtenu le bon nombre de gemmes pour réveiller le grand esprit auront des pouvoirs. Ainsi, sur l’île de feu, les petits esprits pourront cracher du feu pour brûler les caisses en bois, sur l’île du vent ce seront de petites tornades qui projetteront d’une case tout objet qui entre en contact avec, etc. Enfin, n’oublions pas que la base du jeu reste un Zelda-like, donc qui dit Zelda, dit objets à récupérer pour vous permettre d’avancer ou pour résoudre des puzzles optionnels.

Isles of Sea and Sky, sans rien révolutionner dans sa formule, propose une expérience agréable, avec un bon niveau de puzzle pour permettre au moins athlète mentalement de pouvoir arriver à la fin de l’esprit, et aux champions de transpirer très fort sur de petites îles où on passerait bien des vacances tout de même, avant de reprendre son chapeau vert pour aller trancher de l’herbe à la recherche d’un pauvre rubis vert.

Racine

Deckbuilder en temps réel pour auto-battler très curieux.

Dicefolk

Des dés pour contrôler des créatures, telle est votre destinée.

Cryptmaster

un dungeon crawler qui se joue avec des mots

Beneath Oresa

Quand un deckbuilding prend des tournures de versus fighting

Laisser un commentaire