Stalwart, le fils prodigue de Vib Ribbon

Qui se rappelle de cet étrange lapin de fil de fer qui terrifiait les enfants et obnubilait les hardcore gamers avec son gameplay rythmant la difficulté selon le CD Audio inséré dans le lecteur de la PlayStation ? Stalwart, de Jonathan Witing, c’est la même chose avec davantage de précision.

On contrôle un personnage pouvant sauter, faire une roulade arrière et bouger de gauche à droite. Le but est d’atteindre la fin du niveau et donc de la musique, en se faisant toucher le moins de fois possible. Dans un univers très rétro, le jeu met surtout en scène les différents obstacles à éviter en rythme avec une musique qui entre facilement en tête. En bref, Stalwart c’est notre coup de coeur “browser-game” de la semaine.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

3 pensées sur “Stalwart, le fils prodigue de Vib Ribbon

  • LeenUyth
    19/04/2011 à 11:48
    Permalink

    Nooon ! Vib Ribbon, le jeu qui m’a traumatisé (mais vraiment, ce jeu me faisait flipper et j’ai jamais su pourquoi…)

    Répondre
  • Skywilly
    19/04/2011 à 13:21
    Permalink

    Pourquoi tu râlerais ? :P

    Répondre

Laisser un commentaire