Army of Darkness : Defense

Les adaptations de franchises connues sont souvent bien pires sur l’AppStore que sur nos consoles de salons. Se voulant rapidement amusantes, sans foncièrement avoir de fond, elles déçoivent les fans malgré de bonnes ventes. Cette adaptation du troisième Evil Dead est-elle de cet acabit ?

Chez Prix-Bas les prix sont bas !

Army of Darkness, vous connaissez ? Ce n’est autre que le troisième Evil Dead de Sam Raimi, sorti au cinéma avec un Bruce Campbell surpuissant de charisme. Plus amusant, beaucoup moins sérieux que les deux premiers volets, ce titre est aussi celui des citations cultes et d’un mélange “tronçonneuse / fusil à pompe” encore plus mémorable que dans le second film. Une armée des morts se réveille pour envahir un royaume et seul Ash va pouvoir les affronter. Le jeu reprend exactement cette grande bataille finale dans un Defense Game très quelconque.

À la manière d’un Plants Vs. Zombie, les ennemis apparaissent à droite de l’écran et ne doivent pas capturer le Necronomicon positionné à l’extrême gauche de l’environnement. Entre temps, il faut donc diriger son personnage d’un simple coup de tactile pour le positionner à proximité des vagues d’ennemis et le laisser tirer sur eux au fusil à pompe de façon automatique. Au corps à corps, le célèbre “Boomstick” est remplacé par les poings puis la tronçonneuse du héros. Enfin, pour l’aider, il est possible de générer des Alliés qui viendront automatiquement affronter les vagues de squelettes et autres monstres de foire, pour peu que l’on ait assez de matière première pour les “créer”et alimenter un forgeron qui s’occupe de les rendre accessibles ou non au combat. Bien entendu, les ennemis laissent tomber des pièces d’or qui permettent d’acheter quelques upgrades.

Des tours d’archers, une catapulte, de nouveaux pouvoirs, des unités plus évoluées et plusieurs autres joyeusetés sont à découvrir et à améliorer de vague en vague, tout au long des 50 niveaux proposés. Tout cela s’achète avec l’argent récolté pendant les niveaux : mais pas seulement. Il est possible d’acheter du vrai argent pour tricher et se retrouver à la fin du jeu avec facilité en un rien de temps. Si ce système économique n’est pas foncièrement à maudire, on ne peut pas en dire autant des classements qui sont alors totalement faussés par des scores astronomiques de gens qui ne doutent de rien en dépensant plus pour gagner plus. Du coup, il n’y a plus aucun intérêt, aucun objectif de “scoring”. Ce qui pour un tel jeu est forcément une hérésie. Pire encore : la vague 50 est bien plus dure que toutes les autres réunies et force presque à l’achat. Votre humble serviteur s’en est tout de même sorti et a terminé le jeu en plus d’une trentaine d’essais uniquement destinés à la dernière vague, alors que les 49 précédentes étaient d’une facilité déconcertante.

Le bat blesse davantage quand on voit la faible durée de vie (malgré la présence d’un mode Endless, une fois les 50 vagues franchit) et surtout le parti pris graphique utilisé pour représenter le film d’origine. Des personnages en une espèce de patte à modelé discount tentent de ressembler aux héros que l’on adore, sans jamais y parvenir. Les animations façon “marionnettes” n’arrangent rien à l’affaire et l’ambiance n’est vraiment pas agréable. C’est plat, d’un classicisme sans nom et d’un manque d’intérêt total. On s’amuse, mais cela ne vole pas bien haut. Alors évidemment pour 0,79 €, il va être bien difficile de crier au scandale et à l’arnaque, mais une chose est sure : cet Army of Darkness estampillé Defense sent l’exploitation juteuse de licence à plein nez. Dommage que le respect de l’oeuvre originale ne soit pas davantage au rendez-vous.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Une pensée sur “Army of Darkness : Defense

  • 19/05/2011 à 09:24
    Permalink

    Entre le 2 et le 3 mon coeur balance! :P
    Dommage de foirer ce jeu, ça aurait pu donner quelque chose de vraiment fendard!
    Rien à voir mais puisqu’on est dans la thématique, je viens de voir le trailer du film Fright Night (2011). L’original de 1985 fait partie de mes films cultes, tout en haut de la liste… et je suis juste horrifiée de voir la tronche du remake!!! oO’ Je crois que je ne vais pas m’en remettre…

    Répondre

Laisser un commentaire