Cars 2 (Nintendo DS)

Finn McMissile, brillant espion du C.H.R.O.M.E, a besoin des voitures les plus rapides du monde pour mener à bien sa mission. C’est donc tout naturellement qu’il prend contact avec Flash McQueen. Et ce, sur toutes les plateformes.

Une version au rabais ?

Prévu pour le 27 juillet prochain dans nos salles de cinéma, Cars 2 se dévoile déjà en jeux vidéo sur toutes nos consoles. Après l’excellente surprise que fut la version 360/PS3/PC (et Nintendo Wii, les fins graphismes en moins), on attendait de pied ferme la version Nintendo DS. Directement en concurrence avec Mario Kart, cette version va t’elle procurer le même fun que sur nos versions de salon ? Eh bien non.

Principalement parce que nous n’avons pas du tout à faire au même type de jeu. Sur Nintendo DS, c’est un “fourre tout” de gameplay comme on en voit très souvent quand il s’agit d’adaptation. À travers une trentaine de niveaux, le joueur passe de la course à la mission d’infiltration sans trop de scénario. On peut tout de même préciser que les voix françaises donnent à l’univers un vrai intérêt dans cette cartouche qui pouvait sembler bien moins intéressante aux premiers abords.

Aussi, graphiquement, c’est loin d’être mauvais. On a toujours à faire à cette 3D un peu grisâtre que la plupart des jeux d’éditeurs tiers proposent sur Nintendo DS, mais l’animation, la modélisation et un aliasing un peu plus fin que la moyenne font de Cars 2 un titre vraiment abordable aux joueurs pas trop regardants. Les enfants vont adorer et s’y croire avec leur version du film de Pixar dans leur poche et lors des longs trajets en voiture.

Moyen, mais accessible…

D’habitude, parler d’un jeu Nintendo DS est aisé. C’est soit très bon, soit très mauvais. Quand comme Cars 2, le jeu se fait moyen, c’est plus compliqué. D’un coté on peste devant un gameplay “savonnette” franchement lourd, de l’autre on apprécie la rapidité des missions et le fun que procurent les différentes courses en multijoueur. (via la Wi-Fi Connection habituelle). Côté durée de vie, on se plaint aussi d’un nombre très limité de modes de jeux, mais au final, terminer le solo et en avoir assez des nombreux circuits proposés prend tout de même une bonne demi-dizaine d’heures au bas mot. En soi, pour un jeu portable de cet acabit, c’est assez correct.

Cars 2 est donc pour les enfants et uniquement pour eux. Simple d’accès, proposant un gameplay pas du tout équilibré et donc faisant forcément fuir les joueurs habitués, le jeu de FireBrand Games offre le minimum syndical. Ce studio de développement, pourtant plutôt connu avec ses portages de Trackmania sur Wii et DS ou encore de certains Race Driver ou Need for Speed sur la console tactile de Nintendo, a semble-t-il volontairement créé ce titre avec ses défauts et ses qualités de sorte qu’il fasse fureur entre l’après-midi piscine et la sortie cinéma.

On ne sait pas si le jeu trouvera réellement son public, mais en soi, on pouvait s’attendre à bien pire ! Si votre enfant n’a pas encore l’age de se plonger dans un grand jeu plein de texte et que, vraiment, il est totalement amoureux de l’univers de Pixar, alors vous pouvez craquer sans avoir la peur au ventre de devoir revendre votre jeu au marché de l’occasion dans la semaine qui suit. Néanmoins, pas sûr qu’il reste dans l’étagère plus d’une année ou alors, bien caché derrière d’autres cartouches.

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Les derniers articles par Skywilly (tout voir)

Laisser un commentaire