Inner Dream : au coeur du pays des rêves

Après le terrible coup de massue d’hier concernant l’annulation du remake HD de Sonic 2, la consternation régnait au cœur de la rédaction de GSS. Heureusement, les bonnes nouvelles arrivent vite dans le monde des indie games, et c’est avec une joie et une curiosité non-dissimulées que nous vous présentons le nouveau projet de Evgeniy Kolpakov.

Si ce nom à la consonance russe ne vous dis rien, c’est normal puisque le monsieur et son équipe n’en sont qu’à leur deuxième réalisation, après Retention. Et le moins que l’on puisse dire, c’est qu’Inner Dream suit les traces de son grand frère en terme d’innovation et de concept assez étrange. Jugez plutôt. Nous autres, gamers, sommes prisonniers d’une situation assez improbable : enfermés dans le subconscient d’un individu, en plein dans son sommeil. Le temps s’est arrêté, et nous évoluons, arpentons les souvenirs de cette personne pour retrouver le chemin de la réalité.

Si le scénario est assez étrange, attendez un peu de voir la réalisation. L’ensemble se présente sous la forme de photos, tantôt banales, tantôt irréalistes mettant en scène des personnages et éléments improbables. Quand nous vous disions que le lien avec Retention était fort ! Au point même que Skywilly, grand amateur de jeux indépendants et mécène dans l’âme, m’annonça fièrement être le premier donateur du titre sur Kickstarter. Ah oui parce que je ne vous ai pas dit, pour l’instant le jeu n’en est qu’à l’état de projet, et il faudra 111 111$ pour jouer un jour au soft. Patience. Allez hop, donnons sans plus attendre !

Petit nouveau.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.