Serious Sam Double D XXL

Pour promouvoir de façon originale la sortie de Serious Sam III, la Croteam s’est chargée de guetter quelques développeurs indépendants et de leur proposer leur univers sérieusement barré. En résulte pour commencer ce Serious Sam Double D, en 2D donc, qui va tout exploser. Au sens propre.


Deux neurones suffisent…

Serious Sam n’a jamais été une série brillant pour son intelligence et ce n’est pas peu dire. Gras, débiles, aux blagues très référencées et aux scènes plus parodiques les unes que les autres, les deux premiers Serious Sam (sortis en HD depuis) sont de très bon FPS bourrins et sans prise de tête.

Qu’en est-il alors quand Mommy’s Best Games se charge d’en faire un jeu 2D ? Comment retranscrire le même manque d’intelligence tout en gardant l’action à haute dose ? En copiant-collant, pardi. Serious Sam Double D est clairement un Serious Sam en 2D, tout simplement. Sorte de plateformer sévèrement burné, ce titre ne demande que de sauter et de tirer sur l’ennemi puis d’affronter des boss gigantesques et de terminer le niveau. Tout cela se déroule dans un univers où les références sont toujours nombreuses, mais cette fois, choisie de façon originale. Ainsi, le copinage entre développeurs indépendants est de mise et on ne s’étonnera pas de voir un panneau publicitaire de Xona Games dans le jurassique, avec la mention “Coming Soon”. Pareil pour un bon nombre d’autres idées loufoques qui, plutôt que de ne dissimuler que quelques armes dans des grottes secrètes, en profitent pour mettre en avant une blague, une référence de “Meme” internet ou toute autre chose qui fait sourire le joueur. Un sourire autrement plus sympa que celui du sadique.

Car un rire sadique, vous en aurez un tout au long du jeu. À travers trois époques, le joueur se retrouve à affronter les ennemis habituels de la série, mais aussi des singes en Jetpack, un gorille géant, un Hamster/Vers gigantesque et autres entités complètement incongrues. Pour aider à cette tache, bien entendu, il y a un arsenal varié : shotgun, mitraillette, tronçonneuse, lance-roquettes, lance-grenades et autres joyeusetés sont au rendez-vous. L’originalité ? C’est qu’on peut les combiner.


Un arsenal VRAIMENT destructeur

Quand je parle de combiner les armes, ce n’est pas pour transformer votre lance-roquettes et votre fusil à pompe en une simple arme plus forte. Non, il s’agit plutôt de les emboiter avec un “bras mécanique” nommé Gun Stacker qui relie deux armes, puis trois, jusqu’à six plus précisément. Vous avez donc bien compris : il est possible de combiner six armes, n’importe lesquelles, et de tirer avec toutes en même temps d’une simple pression sur la gâchette de votre manette ou d’un clic de souris. Un truc absolument démoniaque pour les amoureux du genre.

On empile alors deux lance-roquettes, deux shotguns et une tronçonneuse au milieu pour faire un maximum de dégâts. Mieux encore, il est possible de créer plusieurs configurations et de switcher d’un simple bouton d’une config’ à l’autre. Pour cela il faudra cependant retrouver un maximum de Gun Stacker tout au long des niveaux, souvent cachés dans des endroits secrets, afin de pouvoir créer un maximum de combinaison (jusqu’à huit). Cette idée très originale, ici complètement efficace et vraiment amusante, vient toutefois sauver le jeu d’un manque d’intérêt global. Car voyez-vous, Serious Sam Double D n’est clairement pas sans défauts.

Graphiquement tout d’abord, ce n’est vr’aiment pas l’extase. C’est très coloré, mais il est difficile d’accrocher à un style graphique très quelconque, très amateur, qui ne plaira clairement pas à tous. Les niveaux sont surchargés de plateformes et les arrières plans sont assez flous. Seules les explosions sauvent un peu l’ambiance visuelle, car même côté animations on est dans le quelconque. Musicalement, c’est sympathique, mais sans jamais être transcendant. Bref, Serious Sam Double D est très fun, mais c’est pour cacher son manque d’originalité.

Il y a aussi un objet, le Porta Pad, qui se lance n’importe ou dans le niveau et qui permet de sauter plus haut qu’avec la simple touche de saut. On jongle alors avec les touches, d’un seul coup très nombreuses, et la manette se révèle bien plus efficace que le combo clavier/souris dans ce cas là. Ce Porta Pad est un peu déconcertant, car il ne sert qu’à augmenter la difficulté des sauts sur le terrain. N’étant pas sensiblement plus puissant qu’un saut de base, mais pourtant obligatoire pour certaines plateformes volontairement positionnées un poil trop haut, il ne fait que remplir sa tache de complexisation du gameplay. Seule son utilité sur les rebords des murs, permettant de jouer les yamakasi, de sauter par dessus des ennemis qui nous pourchassent et d’atteindre des hauteurs auparavant inaccessibles, le rend vraiment indispensable. Encore faut-il y penser.


Serious Sam Double D, c’est du fun. Du fun. Encore du fun. On y joue uniquement pour cela et il ne faut pas s’attendre à davantage. On tue de l’ennemi à la pelle, comme dans ces niveaux où il est nécessaire d’éliminer assez d’ennemis au dessus de piques infranchissables pour se frayer un chemin avec des cadavres. Les idées sont géniales, le Gun Stacker fonctionne à merveille et on s’amuse réellement. Heureusement, car le reste ne tient pas beaucoup la route. Double D est donc la preuve ultime qu’un jeu très amusant et inventif peut plaire à un grand nombre, même avec de gros défauts. Il faut juste être tenu au courant avec l’achat. Ceci dit les premiers joueurs visés, les fans de Serious Sam, ne devraient pas trop se plaindre… La recette du jeu original ayant été largement respectée.


Le mode Coopération signé XXL

La plupart des jeux actuels permettent bien souvent de jouer avec un copain histoire de rendre le jeu plus convivial.  Pour notre cher Sam c’est un peu à double tranchant (et je ne parle pas de la tronçonneuse). En effet, l’essentiel du titre repose sur la sensation de puissance lorsque l’on défourraille abondement des ennemis à tout va. Du coup si vous jouez avec un ami un minimum agile de ses 10 doigts (ou moins s’il est infirme) vous perdrez rapidement de cette sensation de puissance puisqu’on vous volera vos victimes.

Ajoutez à cela que le nombre d’items n’est pas doublé et que par conséquent il faudra vous partager armes, munitions et armures. De quoi casser un peu le rythme de progression par rapport à une partie solo. En bref, le mode coop permettra surtout aux joueurs moins acharnés (votre petit cousin de 8 ans Anthony ?) de se défouler aux côtés d’un habitué du pad.

Avec la Participation de ChezMoa

Skywilly

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs
Skywilly

Une pensée sur “Serious Sam Double D XXL

Laisser un commentaire