Nikki and the Robots

Le pixel a de beaux jours devant lui et ce n’est pas le jeu de Joyride Labs qui viendra nous confirmer le contraire. Nikki est un chat-ninja, ce qui n’arrange rien coté Kawaï. Mieux encore : le jeu est actuellement disponible en « Pay-What-You-Want » soit, payez ce que vous voulez. Du coup, on craque facilement ? Attention cependant : le projet est stoppé.

Chat-Ninja à la rescousse !

Un mode Histoire nous accueille après la découverte d’une charmante petite musique dans un menu principal très épuré et clair. Ce mode nous raconte comment le Dr.Lacroix a capturé des agents secrets que vous devez absolument libérer ! Pour cela, vous possédez des compétences de saut dignes des meilleurs jeux de plateformes d’antan, mais, surtout de capacités de hacking de haute volée. Ainsi, dans des ambiances toutes pixélisées, vraiment charmantes bien que très minimalistes, vous sautez de plateforme en plateforme en essayant de ne pas tomber dans le vide et aussi, vous utiliser des ordinateurs pour faire bouger certaines plateformes dans le sens que vous le désirez. À moins que vous ne préfériez contrôler un robot et son jet pack pour activer tous les interrupteurs du niveau ?

En plus d’arriver à la fin du niveau, deux choses sont proposées pour compléter la partie à 100% : appuyer sur tous les interrupteurs du niveau et collecter toutes les cellules d’énergies vertes. Des défis de longue haleine, ne donnant pas le droit à l’erreur. Surtout que pour chaque niveau, assez court, mais toujours basé sur un défi assez hardcore en particulier (du vide à éviter, des lasers à esquiver, etc.), la mort est synonyme de relance du niveau… depuis le début.

Quand la communauté s’en mêle…

Avec ses onze niveaux pour un premier épisode, puis d’autres extensions à venir gratuitement (mais qui ne sont pas encore prêtes), Nikki and the Robots aurait très bien pu ne durer que quelques minutes. C’est sans compter sur l’éditeur de niveau, simple, mais puissant, que les joueurs s’amusent à gérer de la meilleure des façons. Un menu dédié à leurs créations (aux vôtres prochainement ?) permet de retrouver tout ce beau monde avec facilité et d’y jouer à la volée. Du coup, la durée de vie augmente considérablement et tout se repose sur l’imagination des joueurs qui proposent alors des montagnes de caisses à faire dégringoler ou des sauts millimétrés par centaine.

Nikki & The Robots est dans l’état encore très simple, mais possèdent énormément de charme. Mignon de bout en bout, clairement réussi dans son gameplay et permettant du Wall-Jump très efficace, le game-design tient ses promesses tout en nous affirmant que le futur du jeu ne peut qu’être plus grand. Seulement voila, finalement, le projet est arrêté par les développeurs… Tristesse !

 

 

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire