Cubemen 2

Et boum, un an après le premier, nous arrive la suite de Cubemen, déjà testé ici pour les curieux. On ne va pas tourner autour du pot, le studio n’a pas pris de gros risques avec cette suite qui améliore certains des points négatifs du premier opus, mais qui conserve son principal défaut, c’est un tower defense.

CUBE MAN !

Je ne vais pas tergiverser des heures, Cubemen 2 est à trois vaches près le même jeu que celui sorti il y a un an (donc allez lire le premier test pour tout savoir, je suis d’accord avec la majeure partie des idées qui y sont évoquées). C’est donc un tower defense dont la particularité consiste en l’utilisation de mécaniques de RTS. Exemple, nos unités sont des bonshommes tout cubiques, qui peuvent être déplacés à n’importe quel moment. Au-delà de ça, on a des tours ennemies qui nous balancent des vilains bonshommes cubes jusqu’à notre base pour la détruire. Le jeu fonctionne comme un TD très classique à l’exception de 3 petits détails. Comme dit plus haut il y a les unités mobiles, les vagues d’ennemis sont armées et attaqueront vos unités, et enfin, les maps. En effet certaines n’auront pas de tracé linéaire pour vos ennemis. Ces maps là seront vos némésis si vous n’êtes pas stratège et réactif.

On va en finir là avec le gameplay du premier et parler des nouveautés maintenant. En précisant qu’il y a une campagne de 15 niveaux, mais qui sert plus ou moins de tuto pour le vrai jeu qui commence après. Chaque map peut ensuite être pratiquée en solo avec les paramètres que l’on désire, nombre de vagues, de vies, type de parties, difficultés, temps etc. La customisation quasi à volonté de la partie est un petit plus non négligeable pour les adeptes du multijoueurs. Et aimer le multijoueurs il vous faudra, sinon Cubemen 2 vous semblera un Tower Defense de plus avec quelques atouts, mais pas assez pour vous faire continuer.

Cube Holocaust

Le multi donc, et bien comme dans le premier c’est le réel intérêt du titre (malgré le manque de populace en ligne). Ici c’est attaque ET défense en même temps. Et si ça vous semble compliqué, pas de panique, j’explique. Votre camp et celui de l’ennemi enverront à intervalles réguliers des vagues de monsieur cubes avec chemin tout tracé vers le camp opposé. Tandis que vous, vous vous battez comme dans les parties précédentes, pour empêcher les siens de venir chez vous. MAIS PAS QUE, là ou le jeu devient vraiment intéressant c’est qu’il faut la jouer Gengis Khan et ne pas hésiter à aller placer nos unités chez l’ennemi, pour les dégommer et laisser le passage libre à nos cubes. Le jeu se transforme selon les maps en guerre de forteresse ou de territoire.

Pis tant que j’y suis, je vous ai dit que dans son immense bonté le studio nous a gratifiés d’un éditeur de map. Celui-ci déjà quelque peu utilisé par la communauté donne lieu à des combats assez funky et atypiques. Pour continuer dans la customisation, puisque cela semble être le mot d’ordre de cette version 2 de Cubemen. La tenue graphique déjà très sobre, propre et cohérente du premier vient ici s’enrichir de plein de textures sympa et rigolote. Le jeu est donc encore plus joli que son prédécesseur.

Voilà, pour finir, Cubemen 2 c’est une suite réussie pour un jeu indé sympa. Attention cela dit, le jeu n’est pas fait pour les gros nazes du Tower Defense. On mentionnera aussi quelques soucis d’ergonomie pour sélectionner ses unités ou les désélectionner (manœuvre qui m’a souvent conduit à un déplacement non désiré de ladite unité). Le multi est réellement l’intérêt du jeu, sur PC ne pensez pas le prendre sans y jouer, car vous vous priverez de la véritable innovation gameplay qu’est le jeu. Si vous avez aimé Cubemen premier du nom, jetez-vous sur sa suite, vous ne serez pas déçus. Pour les autres c’est plus compliqué, si les tower defense ne sont pas votre fort, passez clairement votre chemin sans jamais vous retourner. Si c’est un sport que vous aimez, tentez la version iOS, le format tablette me semble plus adapté à ce genre de session de gameplay plutôt que de lancer ça sur un PC. Pas de soucis pour jouer à plusieurs sur tablette, le multi est cross plateforme (et ça, c’est génial !). Donc voilà, 8€ sur Steam, et sans doute autour de 4€ sur iOS (1,79 € au lancement)… à vous de voir ce que vous préférez.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.