GC13 – Good Bye Deponia

Deuxième jeu Daedalic découvert à la GamesCom, ce troisième volet de la saga de point & click Deponia est aussi le dernier de l’aveu même des développeurs. Pour l’occasion, ils ont redoublé d’effort pour proposer un peu d’originalité…

On commence toujours avec cette introduction chantée au banjo, avec beaucoup d’humour et un logo-titre apparaissant sur une belle musique donnant le ton : le jeu est beau, lumineux, très simple d’accès et si les énigmes sont difficiles l’univers n’en est pas moins très accueillant. Vous y jouez toujours Rufus et Deponia qui doivent tenter de sauver leur habitat et le reste du monde d’une malfaisante élite qui veut gouverner le monde. Je tourne un peu autour du pot pour éviter de spoiler les deux premiers opus, mais sachez que c’est donc la suite directe de Chaos on Deponia.

On se retrouve dans un train à grande vitesse, sur des rails bien trop surélevés pour ne pas être dangereux. Soudain, le toit du train est arraché et tout part en sucette. Rufus tente de sauver Deponia coincé sur l’avant du train, mais se prend chaque panneau de signalisation en voulant passer sur le côté. Du grand n’importe quoi, drôle et bien réalisé. On a encore le droit à un jeu entièrement en 2D qui se permet de petites profondeurs lors des cinématiques ou les personnages sont animés comme on le ferait avec des bouts de carton. C’est très joli.

Reste que rien n’a changé visuellement ni même dans l’écriture d’un scénario simple, mais qui va se compliquer via Rufus, le héros et sa manie de faire tout et surtout n’importe quoi. Cette fois, il va avoir la brillante idée de se cloner ! Trois Rufus seront donc de la partie et vous pourrez switcher de l’un à l’autre d’une simple pression sur leur tête, via une interface très simple visible à l’écran. Plusieurs gags seront de la partie suite à cet événement clairement destiné à rendre le jeu original face à ses deux prédécesseurs.

On a vu plusieurs scènes vraiment amusantes : celle du clonage tout d’abord, mais aussi un moment étonnant où Rufus entre dans une maison et que tout s’y déroule comme dans une sitcom. Chaque membre de la famille a un parlé bien amusant, les applaudissements et rires du public se font souvent entendre et tout est fait pour ressembler à un show télé des années 80/90. Il y a d’ailleurs beaucoup plus de lieux différents à visiter dans ce troisième jeu.

On ne se fait pas trop de soucis pour ce Good Bye Deponia qui continue sur la lignée des deux premiers opus et tente de se faire original dans son cheminement sans pour autant rien chambouler. De toute façon, nous en saurons davantage très bientôt puisque le développement touche à sa fin !

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Une pensée sur “GC13 – Good Bye Deponia

Laisser un commentaire