Heroes & Legends : Conquerors of Kolhar

Développé par Jérôme et Fred un binôme de Français formant à eux deux le Studio Cuve Games Conquerors of Kolhar est un petit RPG tactique au tour par tour très pêchu aux allures de jeu flash nous promettant des combats épiques, du crafting et des rencontres aléatoires. Le jeu se présente sous la forme d’une carte où vous vous déplacerez de lieux en lieux au grés des dialogues des trois protagonistes de notre histoire. Vous êtes l’émissaire de la reine Sijsen qui vous envoie récupérer un artéfact afin de résoudre une prophétie frappant le royaume tous les cent soixante dix sept ans et vous l’aurez deviné, pas de bol… c’est maintenant.

Une plus grosse épée !

Sur la carte, en plus des lieux visitables qui ne sont en fait que des prétextes pour se mettre joyeusement sur la tronche avec des vagues d’ennemis innombrables, vous trouverez votre forge permettant moyennant diverses ressources de fabriquer des armes de corps à corps, des armes à feu, des bâtons de mage, des boucliers et des armures. Les ressources sont au nombre de cinq que j’identifie comme étant du bois, du fer, de l’argent, du cristal et une “bouboule violette bizarre” (désolé mais je n’ai pas trouvé de description dans le jeu), vous permettant de construire différentes qualités d’équipements aux propriétés magiques diverses pour vos héros.

Vous pourrez également y recycler les items que vous trouverez en combat afin d’obtenir des ressources. A noter que parmi les objets dropables (outre la potion de vie standard) vous trouverez également des potions spéciales augmentant vos caractéristiques ainsi que des parchemins permettant à un héro choisi de passer un niveau. Sur la même carte vous trouverez le tableau des pouvoirs de vos personnages qui au long de leur évolution ajoute ou modifie leurs compétences active comme par exemple les sorts et les coups spéciaux.

Des points d’exclamation bleus sur la carte vous indiquent des événements aléatoires que pour ma part j’ai fuit comme la peste car je ne tombais que sur cette maudite sorcière qui me demandait de choisir quelle caractéristique j’allais perdre puisqu’elle avait décidé de me maudir la tronche, espèce de vieille bique!

BASTOOOON !

Ce titre n’est en fait qu’un enchaînement de combats dans le but de faire évoluer vos héros en vue du combat final, le scénario n’étant pas franchement passionnant. Vos héros, durant les combats, sont au nombre de trois plus deux déblocables au cours de l’histoire et sont alignés face à une rangée de monstres. Les coups sont régit par un système de temporisation, ainsi le cooldown entre deux attaques standards alliés ou ennemis se calculent en seconde voire moins. Vous disposez pour chaque héro de cinq pouvoirs actifs dont le cooldown dépend du pouvoir et de sa puissance, ainsi un sort de soin prend plus de temps à se recharger qu’un pain dans la gueule.

Les ennemis ont eux aussi des compétences actives que vous pouvez retarder à l’aide de sorts qui étourdissent ou intimident l’adversaire. Une fois que vous aurez compris comment optimiser votre groupe (ce qui devrait prendre au final assez peu de temps) les combats s’enchaîneront dans la monotonie et l’ennuie tant l’équilibrage des combats est absent: en effet une fois deux soigneurs/débuffeurs acquis et un gros DPS/buffeur vous n’aurez qu’à balancer vos sorts et vous soigner, vous viendrez à bout de toutes les vagues d’ennemis sans aucune difficulté.

Le jeu se termine en une petite poignée d’heures et n’a pas réellement de durée de vie à moins que vous aimiez enchaîner des combats chiants comme la pluie et gagnés d’avance. A noter qu’après avoir terminé le jeu, un mode challenge vous permet d’affronter encore plus d’ennemis mais là encore la difficulté a du prendre ses RTT et n’est toujours pas là.

“On s’enmerde dans cette aventure…”

En conclusion, Heroes & Legends : Conquerors of Kolhar est un jeu qui aurait mérité sa place sur smartphone ou tablette vu sa durée de vie, mais ne présente qu’un intérêt limité sur PC. Son prix de 10 € est un petit peu élevé et il serait bon lors du développement d’un prochain jeu de ne pas choisir un titre long comme un jour sans pain car cela ne rend pas à mon sens le jeu plus intéressant à moins qu’il s’agisse du premier opus d’une future saga, auquel cas j’espère que nos deux petits Français reverront la difficulté à la hausse et la durée de vie dans le même sens. Pour le reste, l’ensemble est bien réalisé, propre et exempt de bug , les musiques et les graphismes sont très corrects.

MarcheMort

MarcheMort

Rock ’n’Rôliste sadique d’alignement loyal mauvais, il aime la littérature anglaise et faire rouler les dés et les têtes. Il déteste les arcs en ciel, les poneys et les escaliers en colimaçon. Joueur de jeux vidéo compulsif depuis le règne de Justinien, il a joué en LAN avec Abdul Al Hazred. Il pratique la nécromancie au quotidien et voue un culte à Cthulhu lorsqu’il est en robe de chambre. Pour lui le jeu de rôle est un style de vie et il parle de lui à la troisième personne pour faire croire à ses lecteurs qu’il n’a pas écrit sa bio’ lui-même à quatre heures du matin.
Twitter : @Marchemort.
MarcheMort

Les derniers articles par MarcheMort (tout voir)

Laisser un commentaire