Marvel : Battlegrounds

Dur pour Disney Infinity 3.0 de sortir la tête de l’eau quand ses figurines semblent se vendre davantage que le jeu. Si les personnages de plastique sont plutôt bien conçus, on ne peut pas en dire autant des différentes aventures proposées en Packs supplémentaires, toutes très inégales. Quant au monde libre et sa création « dont votre seule limite est votre imagination », on attend encore d’en comprendre la maniabilité. Bref, ce Marvel : Battlegrounds est forcément attendu au tournant.

Super Hulk Smash Bros.

Le but de ce nouveau pack est évident : concurrencer les jeux à plusieurs, sur canapé, façon Smash Bros. Le jeu s’inspire de l’univers Marvel avec une compatibilité effective sur tous les super-héros déjà sortis avec Disney Infinity 2.0 et 3.0. Le pack est d’ailleurs livré avec un nouveau Captain America, inspiré du prochain film des Studios Marvel « Civil War ». Du coup, cela nous fait une belle liste de personnages jouables. Ajoutez à cela une douzaine de cartes et vous aurez un contenu franchement honorable sur le papier, surtout que ces environnements sont remplis de références et très bien conçus.

On commence au lancement du pack par un chargement interminable : il faudra s’y habituer, Marvel : Battlegrounds en est rempli. Chaque passage d’un menu à une phase de jeu vous fait perdre une minute de votre temps à regarder une barre de chargement progresser bien trop lentement. Heureusement, les phases de jeu sont plutôt sympathiques à découvrir pourvu qu’on ne veuille pas se concentrer sur le gameplay et que bourriner sans réfléchir est votre principal objectif.

Encore que, point de vue gameplay toujours, on regrettera que les combats soient aussi mous que ceux des autres packs Aventure. Après trois coups en combo, souvent très rigides lorsque l’on tente de viser l’ennemi, il y a toujours ce blanc de quelques secondes qui hache le rythme de l’affrontement. Clairement, le jeu n’a aucune justesse dans son gameplay, aucune technique réelle à maitriser, aucune finesse.

Baston générale !

Reste que c’est amusant, impossible de le nier. Mais ce pack n’est destiné qu’à ceux pouvant jouer à plusieurs, jusqu’à 4, tant les modes Solo sont pauvres. En plus de proposer un mode Histoire d’une dizaine de niveaux grand maximum, à terminer en trente minutes, plusieurs défis rapides sont disponibles. Mais finalement, on passe plus de temps sur l’écran de chargement entre deux défis que dans le jeu lui-même. C’est plus que frustrant. (Notons d’ailleurs que le jeu a été testé sur Xbox One. Peut-être que les chargements sont moins violents sur d’autres plateformes ?).

Vue de haut, sur un plan entièrement 3D, Marvel : Battleground est l’anti-Smash Bros. Il propose quelque chose de complètement foutraque, avec des enchaînements simples, des contres rapides, des pouvoirs spéciaux à lancer en collectant des jetons (les mêmes qu’il est possible d’acheter en magasin). Il y a même la possibilité de déverrouiller quelques costumes bonus en terminant le bon défi avec le bon personnage. La réalisation a quelques fulgurances avec les provocations des personnages et les mouvements d’interface… mais malgré tout cela, les défauts sont bien trop présents, le gameplay est bien trop quelconque.

Marvel : Battlegrounds est un jeu de combat bordélique à souhait, aux écrans de chargement bien trop longs, au gameplay quelconque. Aussi, pour avoir le droit à plusieurs personnages, il faut en acheter : c’est donc sans soucis le jeu de combat le plus cher du marché, surtout que le pack de base vaut déjà 30 €. Compatible avec toutes les figurines Marvel, ce nouveau pack est intéressant, les développeurs ont fait tout ce qu’ils ont pu pour offrir quelque chose de bon… le problème, c’est le moteur de base. Comme d’habitude avec Disney Infinity.

Skywilly

Rédacteur en chef collectionneur de Skylanders et qui passe beaucoup trop de temps sur ces briques Lego. Heureusement qu'il y a des petits jeux pour s'évader ! Auteur de Le jeu vidéo indépendant en 2015 : Portraits de créateurs

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.