20XX
Windows

Quand on parle de plate-forme, une série revient souvent dans la discussion pour les personnes ayant connu la nes : Megaman. Les fans de la licence sont très nombreux et ce n’est pas étonnant que le kickstarter de Mighty n°9 ait aussi bien fonctionné… pour au final être malheureusement une grosse déception. 20XX peut-il faire mieux avec beaucoup moins de moyens ?



Megaman 20XX

Que ce soit le design des personnages, les décors ou la musique, tout transpire l’amour que les développeurs de Batterystaple Games portent à Megaman. Mais heureusement, plus qu’une pâle copie, le résultat est tout à fait agréable et 20XX possède sa propre personnalité. Deux personnages sont disponibles : Nina armée de son canon de bras et Ace armé d’une épée énergétique. Cela permet non seulement de changer totalement sa façon de jouer, mais également d’évoluer auprès d’un(e) ami(e) en coopération locale ou en ligne.

Un bouton pour sauter, un pour tirer / frapper que l’on peut maintenir pour un effet plus dévastateur et un dernier pour dasher, les personnages répondent très bien et c’est un vrai plaisir de traverser les niveaux à toute allure. Ils possèdent également quelques mouvements spéciaux comme le super saut (saut + dash) ou la possibilité de rebondir contre les murs pour gravir les parois verticales.

Le but est très simple, il suffit de terrasser 8 boss situés dans 8 niveaux différents, mais là où 20XX s’écarte de son modèle, c’est via la couche rogue-lite qu’il apporte. Au fil de votre aventure, vous pourrez récupérer de nombreux objets boostant vos caractéristiques (vitesse de déplacement augmentée, dégâts plus importants, plus de puissance…) ainsi que des jetons d’âme que vous pourrez dépenser dans le hub central après avoir perdu. Vous pourrez ainsi débloquer des améliorations permanentes rendant chaque nouvel essai un peu plus facile que le précédent. De nouveaux objets seront également peu à peu ajoutés à la liste des bonus pouvant apparaître dans une partie pour varier encore plus les plaisirs.

Rassurez-vous, les puristes n’ont pas été laissés de côté car il est possible de désactiver ces avantages si on trouve le jeu trop facile. Mais croyez-moi, si en respectueux (3 vies) et normal le jeu reste abordable, en difficile ça devient vite l’enfer avec des malus supplémentaires (niveaux plus longs, ennemis plus puissants, vitesse de jeu augmentée à 150%, etc.).



Hé mais c’est quoi cette attaque ?

Tous les niveaux sont générés aléatoirement, ainsi que l’ordre dans lequel les différents boss apparaissent. Enfin plus exactement, vous aurez à choisir parmi trois destinations possibles à la fin de chaque stage. Ce n’est pas anodin car chaque boss vous permettra de récupérer un pouvoir spécifique une fois que vous l’aurez battu et suivant l’ordre dans lequel vous les combattrez, ils bénéficieront de nouvelles attaques de plus en plus puissantes (boss qui se divise, attaque prenant quasi la totalité de l’écran…).

Les environnements suivent également cette courbe de progression et à partir des stages 5 ou 6, l’action se complique beaucoup avec de nombreux ennemis, des lasers, des plate-formes mobiles, etc. N’hésitez pas à vous écarter un peu du chemin le plus évident car de nombreux coffres sont cachés un peu partout, regorgeant d’objets et de boulons à dépenser dans les boutiques. Pour inciter le joueur à ne pas trop traîner, un bonus de vitesse est octroyé à la fin de chaque niveau s’il termine avant la fin du chrono.

Outre les objets, vous pourrez également récupérer différentes pièces d’armure (tête, torse, jambes et bras) octroyant divers bonus (double saut, bouclier repoussant les projectiles lors de votre dash, vol de vie…) ainsi que de nouvelles armes (tir triple, quadruple, etc.). Il y a également d’autres choses, mais je préfère vous laisser la surprise, d’ailleurs une fois que vous aurez battu les 8 boss de base tout ne sera pas fini pour autant.

Pour les compétiteurs dans l’âme, de nombreuses courses spéciales sont disponibles : course quotidienne, course quotidienne hardcore (3 malus tirés au sort), course hebdomadaire, course hebdomadaire hardcore, boss rush et seed fixe, c’est vraiment complet !


20XX est une excellente surprise. Le jeu regorge de contenu avec une dizaine de boss, de nombreux objets, une progression rogue-lite incitant à jouer encore et encore pour améliorer son personnage, des défis en tous genres, la possibilité de jouer en coopération locale ou en ligne, etc. On sent tout l’amour que les développeurs portent à Megaman et je dois avouer que même en n’étant pas spécialement fan du petit bonhomme bleu, je me suis éclaté sur celui-ci. La bande-son donne la pêche et la direction artistique très colorée reste très lisible même lorsque l’action s’intensifie. On pourra quelque fois couiner sur le côté injuste de la génération aléatoire des niveaux et ses passages subitement ardus, mais honnêtement ce serait vraiment pour pinailler car en l’état 20XX est un très bon jeu. Si vous aimez la plate-forme, ne passez pas à côté !


Bestio

Bestio

Fan de shmup, de hack'n slash et plus globalement de tout ce qui est typé arcade. Si je teste un jeu, il y a de fortes chances que ça explose de partout et que l'écran soit rempli de boulettes.
Bestio

Les derniers articles par Bestio (tout voir)

Laisser un commentaire