The Adventure Pals
Windows mac PlayStation 4 Xbox One Nintendo Switch

Après un kickstarter réussi courant 2016, les deux développeurs anglais derrière Massive Monster ont enfin réussi à sortir leur jeu. Dans un esprit clairement inspiré des dessins animé de Cartoon Network, Massive Monster nous propose une aventure pleine de plateforme, de bagarre, mais surtout d’amitié.



BFF the animation: Best Friend Forever

Aujourd’hui est un grand jour : c’est votre anniversaire. Du coup votre grand père organise une fête, avec un gros gâteau, mais aussi un joli cadeau : une girafe, une vraie, qui bouge et tout ! Hélas, c’est le drame, le grand méchant Mister B. qui chevauche son abeille mécanique (vous saisissez le jeu de mot ?), kidnappe votre grand père pour en faire un hot dog ! Rejoint par Mr Rock, votre ami caillou volant et accompagné par votre nouvelle amie la girafe, vous décidez de partir sauver votre aïeul. Oui, tout ce que vous venez de lire est bien le début du scénario d’Adventure Pals. Si vous trouvez ceci absurde, attendez de rencontrer la baleine qui a peur de se montrer nue ou des élections du maire d’une ville de pirates qui ne jurent que par la bière.

Si le jeu se veut très inspiré des dessin-animés de Cartoon Network, il n’arrive pas à avoir la subtilité de ces derniers en ayant aussi une lecture adapté au jeune et au plus grand. Du coup, Adventure pals est parfaitement adapté pour les petits dans son gameplay et son univers ultra coloré, mais il vaut mieux qu’il ne comprenne pas l’anglais tellement la subtilité n’est pas présente (le jeu parlant allègrement de drogue, de violence et d’alcool).



A la recherche des rubis pas si perdu

The Adventure Pals se divise en cinq îles où vous devrez parcourir tout autant de niveaux, eux même divisés en cinq séquences, afin de trouver un rubis à la fin de chacun des niveaux. Une fois les cinq rubis trouvés, vous pourrez affronter un boss qui vous donnera accès à l’île suivante. On va pas se mentir, le jeu est assez répétitif, offrant trop peu de variation, aussi bien dans le level design que dans le bestiaire. Les développeurs ont en tellement conscience qu’ils en fait même une blague au cours du jeu, moment fatidique où l’on se rend compte que ce dernier ne nous apportera rien d’autre. Ni la recherche des cupcakes dans chacune des séquences de chaque niveau, ni les stickers cachés ne viendront casser cette monotonie.

De plus, les combats se résument à marteler le bouton d’attaque. Un peu rageant, lorsque vous êtes mis au sol : le temps d’invisibilité est bien trop court et ne vous laisse pas le temps de vous relevez que vous êtes de nouveau à terre. Point Nintendo Switch obligatoire par les temps qui court, le jeu subit de fort ralentissement lorsque plusieurs ennemis apparaissent à l’écran (flagrant dans les arènes), mais aussi sur toute la seconde moitié du jeu, et ce aussi bien en mode portable que docké.


The Adventure Pals reste un jeu plaisant à parcourir, à condition de le consommer par petites sessions. Avec un univers ultra coloré et complètement absurde, il arrive en permanence à faire rire, à condition d’accepter les blagues faciles sur la violence et la drogue. Heureusement, le jeu peut se parcourir sans comprendre un seul mot d’anglais, ce qui le rend adapté aux plus jeunes. Enfin, on espère que les développeurs corrigeront les ralentissement sur Switch qui, avec la répétitivité du tout, vient plomber la seconde partie du jeu.

Crim

Intégriste gaucher depuis 1983. Les cailloux: GOTY des armes depuis 2013.

2 pensées sur “The Adventure Pals

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.