Finesse et poésie ? Non, Duke Nukem !

Parce que Duke Nukem c’est un peu comme Chuck Norris, en mieux, même Game Side Story ne peut pas s’empêcher de vous proposer le nouveau trailer qui a débarqué sur le site VIP (réservé à ceux qui ont précommandé le jeu) et sur GameSpot. Ce trailer montre tout ce qui fait Duke Nukem Forever : des femmes, de la baston, du sang, des voitures radiocommandées, des flippers, du sexe, de la blague à deux euros, mais surtout un jeu qui va hanter nos nuits du mois de juin.
Et là, tous les joueurs de la belle époque laissent tomber une larme de nostalgie. Bizarrement en France, les rédactions s’en moquent pas mal et ne font même pas monter le buzz (si ce n’est peut-être Rahan à Gameblog). C’est un peu symptomatique de ce qui se passe dans la presse d’aujourd’hui : être toujours à la page, sur le qui-vive, en oubliant de préciser à ces lecteurs que le jeu vidéo est comme tout art : intemporel. Et qu’il est bon de rappeler aux plus jeunes quelles ont été les grandes lignes de construction de cet art. Oui je parle toujours de Duke Nukem… Il se fait tard, ceci explique cela, non ?

0 réflexion au sujet de « Finesse et poésie ? Non, Duke Nukem ! »

  1. Je n’ai fait que le “Time to Kill” sur PSone, la vue subjective me donnant la nausée la plupart du temps -.-‘ mais j’aime bien le Duke ! 😀

    Répondre

Laisser un commentaire