Carmageddon Reincarnation : en voiture Simone !

Ho ho ho, il revient de loin celui-là. Quinze ans, voilà ce qui sépare le premier épisode de Carmageddon de l’opus d’aujourd’hui, autant dire un bon bout de temps. C’est à croire que les développeurs de chez Stainless Games aiment faire monter l’impatience chez leurs fans, qui ne semblent pas s’en plaindre d’ailleurs. Et joie ultime, ces derniers pourront même participer financièrement au projet. Que demande le peuple ?

J’avais à peine 10 ans lorsque le premier volet de cette série est sorti, et je dois dire que pour l’époque nous étions partagés entre un sentiment de bonheur mais aussi de crainte. Du bonheur vis-à-vis d’un des premier jeu de caisses en 3D, nous permettant d’écraser toute forme de vie, et de la crainte envers nos parents pour ce qui était de les convaincre de nous acheter ce titre violent. Heureusement, nous sommes en 2012 et le meurtre dans le jeu-vidéo semble un peu plus accepté, du moment que nos géniteurs trouvent le Sacro Saint “PEGI 18” sur la pochette, leur garantissant que c’est de la faute des créateurs si nous dégénérons en violents psychopathes. Eux, après tout, n’y sont pour rien.

Bref, Carmageddon Reincarnation, c’est un peu le Messie qui vient bousculer ce paysage vidéoludique si fade et si répétitif, une délivrance pour tous les chauffards que nous sommes. Bon, on ne vas pas tourner autour du pot non plus : les bons sentiments c’est bien gentil, mais ce qui gouverne le monde, c’est l’argent. Et c’est là que VOUS intervenez (oui, vous, et non pas votre besoin de derrière). Les développeurs ont besoin de quelques 400 000$ pour mener à bien leur projet, et seuls un peu plus de 61 000$ ont été récoltés. C’est peu, mais c’est déjà ça me direz-vous. Comme d’habitude, c’est sur Kickstarter que ça se passe, sur cette page précisément. Alors si vous aussi vous voulez conduire comme un fou, sans risqué de perdre votre précieux permis, soutenez ce jeu qui si tout se passe bien sortira en 2013 sur PC.

[youtube rygnvC_FykU 640 390]

Laisser un commentaire