Still Time : maux de tête et sauts dans le temps

Pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Voilà à peu de choses près ce qui résume bien le principe du soft dont je vais vous parler. Alors, les casuals, les branleurs et les gonzesses avares de QTE, foutez moi le camps ! On est entre vrais gamers ici.

Still Time est fascinant grâce à deux aspects. Premièrement, il est l’œuvre d’un seul homme, Alan Zucconi, étudiant anglais et game developer à ses heures perdues. Ensuite, le jeu est intéressant de par son concept, certes à maintes fois exploité (le voyage dans le temps) mais mis en scène grâce à un graphisme minimaliste. Un procédé qui permet de se focaliser uniquement sur le gameplay, et non pas sur de nombreux effets spéciaux destinés à détourner l’attention du joueur.

Alors oui bon, c’est austère, il faut bien l’avouer, mais c’est justement ce qui fait le charme de ce genre de jeu. Accrocherez-vous au jeu ? Allez-vous résister aux die and retry ? C’est ce que nous allons voir !

[youtube 8A4wDANSvVc 640 390]

Laisser un commentaire