Tentacles : Enter the Dolphin

Tentacles : Enter the Dolphin

Press Play, les créateurs de Max & the Magic Marker, nous laisse découvrir leur tout nouveau jeu fraichement sorti sur l’AppStore et Windows Phone. Il y est question d’un univers beaucoup moins jovial mais pas pour autant inintéressant visuellement…

Le parasite du dauphin
Un scientifique à la tête de cétacé créé par accident un étrange animal constitué d’un gros oeil et de quatre tentacules. Malheureusement, celui-ci est ingéré par cet imbécile de chercheur ! C’est là que vous entrez en jeu, au contrôle de la bestiole, à travers une quarantaine de niveaux vous demandant de remonter jusqu’à la sortie. Glauque, mais drôle.
Visuellement, Tentacles est parfaitement sublime. Proposant un univers assez adulte et des couleurs aux teintes sombres, le jeu de Press Play n’en est pas moins un enchantement à chaque découverte d’un nouveau niveau. Il faut dire qu’artistiquement, il y a une véritable patte et un style très particulier : avec son aspect légèrement crayonné, Tentacles fait rapidement mouche aux yeux des amateurs d’atmosphères originales.
Point de vue gameplay, c’est assez simple bien qu’assez nouveau. Votre “oeil ambulant” se trouve au centre de l’écran et vous devez le faire circuler dans les gigantesques couloirs que sont tous les niveaux du jeu en “lançant” vos tentacules sur les parois pour vous y accrocher. Plus vous accrochez de tentacules dans une direction et plus rapidement l’oeil suivra, par la suite. On prend très vite une vitesse folle en essayant de slalomer avec efficacité entre les nombreux pièges proposés : des scies circulaires sur les parois, des couloirs qui se resserrent, des blocs s’effritant et se détruisant vous forçant à ne pas y rester accroché longtemps… Il y a énormément de diversité dans les dangers proposés et les défis lancé au joueur ce qui, en soi, fait réellement la qualité de ce titre.
Diversité comme mot d’ordre !
40 niveaux, séparés en une dizaine de “lieux” du corps de ce pauvre dauphin scientifique, sont proposés. Chacun propose un style différent et de nouveaux ennemis à affronter. Souvent, ceux-ci sont aussi pourvus de yeux que vous pouvez arracher avec un de vos tentacules. Plusieurs boss seront aussi au rendez-vous avec des attaques difficiles à éviter, mais une conclusion très rapide : on vise, on gobe l’oeil et c’est terminé. Tentacles se joue rapidement, sans stress, mais avec pourtant énormément de défi. C’est ici une grande qualité que ce principe de jeu tranquille, mais tout de même progressif dans sa difficulté.
Trois étoiles sont à débloquer dans chaque niveau : l’une en collectant toutes les orbes qui trainent sur votre passage, une seconde en effectuant un défi particulier (de vitesse par exemple) unique dans chaque niveau, puis une dernière lorsqu’on arrive à la fin sans mourir. Un système de checkpoint est tout de même au rendez-vous pour toujours moins de complication.
Pas bien répétitif malgré son gameplay souvent identique d’un niveau à l’autre, Tentacles bénéfice surtout d’un traitement artistique, visuel et sonore, particulièrement adorable. On l’aime ou non, mais en tous les cas on ne peut pas en nier l’évidence du talent de ses créateurs. A 79 centimes le jeu, puis 79 autres centimes pour un petit DLC pas forcément obligatoire, on ne va pas passer par quatre chemins : Tentacles est clairement un très bon et beau jeu pour nos mobiles et tablettes.

Laisser un commentaire