Sleigher

Vous savez ce qui n’a jamais été fait en jeu vidéo ? Une simulation de chiens de traîneaux… Et bien ce n’est pas encore aujourd’hui que nous y aurons droit, puisque Sleigher est davantage un “run & jump” totalement transformé qu’une vraie gestion de son écurie canine dans le fin fond du Canada…

Ne touchez pas à mes Huskys !
L’AppStore est envahi de jeux du même genre que Sleigher. Vous y contrôlez un ou plusieurs protagonistes/objets dans un niveau qui avance automatiquement et vous devez y effectuer certaines actions très simples à répétition pour éviter les pièges et aller le plus loin possible. On appelle ça du “running game”, du “run & jump” quand il y a une action supplémentaire à effectuer et mine de rien, Bulkypix n’en est clairement pas à son premier jeu du genre. Au moins, Sleigher change la façon de jouer puisqu’il se joue… en verticale.
Sur le haut de l’écran, vous y voyez votre héros sur son traîneau tiré par une bande de chiens des neiges très motivés. Le but est alors de se rendre le plus loin possible en descente, en un temps imparti. Pour gagner de la vitesse, il faut éviter le décor qui vous ralentit et effectuer de jolis virages pour slalomer entre les obstacles. Rien que ça.
Alors évidemment, on connait la formule : vous êtes très mauvais au début, pensez qu’il vous faut acquérir un peu de savoir-faire, mais découvrez au final que c’est en recommençant mille et une parties que vous obtiendrez assez d’argent pour acheter de nouvelles compétences, vous permettant d’aller plus loin. Si vous êtes riche, tant mieux : vous pourrez acheter des points avec de l’argent réel et casser tout l’intérêt progressif du jeu. Mais en soi, est-ce vraiment un mal ?
Toujours la même recette…
Non parce qu’il est très tolérable de voir ce genre de jeux débarquer sur l’AppStore, encore faut-il qu’ils soient assez bien jaugés. Là, sans argent réel, vous n’évoluerez pas bien vite. Mais le souci provient d’autre chose : de la réalisation elle-même. Plutôt quelconque, très rapidement moche lorsqu’il zoome sur le personnage ou lors des sauts, Sleigher est vraiment rapidement conçu et ne contribue pas vraiment à cette folie de l’AppStore qui consiste à dire qu’on peut y trouver autre chose que du “vite consommé” très quelconque.
Plusieurs modes de jeu sont pourtant de la partie, ou vous allez devoir détruire le décor plutôt que l’éviter, ou bien affronter une difficulté plus prononcée lorsqu’il s’agira de ne toucher aucun obstacle sous peine de voir l’écran de fin de partie apparaître. Mais franchement, ce n’est pas bien inventif et très quelconque au demeurant. Surtout, le jeu semble être réellement un gouffre à micro-paiements, tant l’évolution se fait lente et laborieuse. Certaines aptitudes à débloquer n’arrangent en rien les contrôles approximatifs et la descente très aléatoire.
N’ajoutent à cela des décors extrêmement répétitif et pas bien beaux eux non plus et vous obtiendrez un verdict forcément négatif. En même temps, les développeurs devraient le savoir : même sur l’AppStore, le manque d’originalité ne paie pas. Seuls les jeux artistiquement très différents réussissent à sortir du lot, même quand ils réutilisent un concept réchauffé mille fois. Sleigher n’a rien pour lui : ni ses visuels, ni son gameplay, ni son concept. Au final, on préférera l’éviter.
 
 

Laisser un commentaire