Les Tops 2014 du Crim

Quand Skywilly m’a demandé de faire mon top 5 de l’année, j’ai dit oui pour lui faire plaisir. Oui je suis un gentil garçon, sauf que faire un top de mes jeux préférés de 2014 n’est pas le truc plus passionnant à écrire. Après un peu de réflexion, je préfère faire cinq “top un”. Oui je suis comme ça moi, je fais croire que je suis un rebelle mais je fais presque la même chose que ce qu’on m’a demandé de faire !

Jeu auquel tu dois jouer cette année, plus communément appelé GOTY 2014 :

Randal’s Monday

Le premier jeu du studio espagnol Nexus Game est sûrement la perle de cette année. Si le jeu reste classique dans ses mécaniques, point and click oblige, cela faisait longtemps que je n’avais pas rigolé autant devant un jeu vidéo.

Ultra référencé, le jeu a le mérite de retracer toute la pop-culture des années quatre-vingt et quatre-vingt-dix sans pour autant perdre son identité. Du génie !

Jeu de l’amour qu’on aime pour sa choupitude :

The floor is jelly

Le jeu d’Ian Snyder est une véritable merveille. Petit plate-former qui en dehors de son gimmick, tout le sol du jeu est en gelé, c’est-à-dire que vous rebondirez au moindre saut, n’avait pas l’air d’être plus que ça.

Sauf que le jeu se renouvelle à chaque monde, apportant de la fraîcheur au titre. Avec sa direction artistique épurée, le charme opère directement, mené d’une main de maître par une bande sonore signée Disasterpeace, qui épouse parfaitement le jeu. De l’amour je vous dis !

Parce que dans l’Early Access il n’y a pas que du mauvais :

Grim Dawn

L’Early Access fait débat et à raison. Trop de titres ne proposent que trop de peu de contenu et ont un suivi catastrophique. Heureusement certains studios jouent le jeu de manière honnête, comme Amplitude Studio (Endless legend et Dungeon of the endless) ou Klei Entertainment (Don’t Starve, Inc. Incorporation). Mais mon dévolu va pour Grim Dawn. Après un Kickstarter réussi, le jeu des anciens d’Ion lore, qui avait signé le très bon Titan Quest, sont de retour avec un nouveau Hack and Slash, Grim Dawn. Ce dernier a un suivi exemplaire. Une mise à jour importante par mois (environ), permet de bien voir que le studio ne chôme pas et fait évoluer son jeu dans le bon sens. Grim Dawn sera disponible dans sa version finale, si tout va bien, Q1 2015.

Le Kickstarter que j’ai backé et qui se paie le luxe d’avoir plus d’un an de retard :

Death Road to Canada

Ah les campagnes de crownfunding, l’autre grand débat après l’early access. Si certains projets prouvent que le système marche (Divinity : Original Sin), d’autre beaucoup moins (coucou Broken age). Mauvaise estimation de charge et de coût, si le studio compte trop sur la campagne pour se financer. C’est un peu le cas du jeu de Rocketcat Games. Bien que des news soient données de temps en temps au backers du projet, ces derniers ont sous-estimé la charge de manière assez catastrophique. Les bêtas tests viennent à peine de débuter, avec plus d’un an de retard. Espérons que ce shooter très arcade et complètement loufoque soit bon et ne me fasse pas regretter d’avoir aidé à financer le jeu.

Le jeu de la honte 2014 :

amen2A-men 2

Parce que dans la vie tout n’est pas rose, gentil et choupi, il y a aussi des mauvais jeux. Mais il faut dire que A-men 2 sortie en début d’année, bas tous les records. Le jeu se veut être un plateformer action puzzle ultra exigeant. Quand c’est bien fait, ça marche. Mais faire un plateformer plus exigeant qu’un super meat boy alors que les personnages sont d’une lourdeur incroyable, ça ne marche pas. Mention spécial à la hitbox de vos personnages, qui est plus grande que votre personnage lui-même. Imbattable !

1 réflexion au sujet de « Les Tops 2014 du Crim »

  1. Le choix fut dur, j’aurai pu vous parler de l’exelent banner saga, du rigolo octodad, des gens qu’on relance direct après avoir fait un bon ragequit comme pix the cat et dungeon of the endless, des chouettes jeux narratif comme a bird story, the wolf among us et la saison 2 de the walking dead. Et je dois en oublier des tonnes. Mais il fallait choisir.

    Répondre

Laisser un commentaire