Le Top 2014 de Skywilly

Cette année 2014 fut plus que bizarre. Il y a eu beaucoup de bons jeux, mais pas vraiment d’excellence. Il y a des titres comme Divinity : Original Sin ou Wasteland 2 pour qui j’ai pu réserver moins d’une dizaine d’heures de jeu (et par conséquent, je n’en suis pas assez loin pour les mettre dans mon Top). Il y a aussi plein de titres AAA qui me sont passés au-dessus faute de temps (Shadow of Mordor). C’est que mine de rien, tenir Game Side Story me prend un temps considérable ! Mais c’est que du bonheur…

Vu le niveau de cette année vidéoludique qu’on pourrait résumer par « bien mais peut mieux faire », je me résous à réaliser un Top en « vrac » avec 5 jeux qui m’ont marqué cette année, qui ont fait la différence et m’ont fait sortir de ma frénésie d’écriture et de découverte. C’est à cause de ces cinq jeux si certains tests arrivent en retard ou pire, n’arrivent jamais. Vous voilà au courant.

J’en profite pour vous dire un grand « Merci » ! Avec Game Side Story, je ne m’attendais pas à vivre des choses aussi intenses et amusantes. Quand Cubertoy et moi avons lancé le site il y a bientôt quatre ans ( !) on ne s’attendait pas à faire 1500 visites/jour. Alors certes, face à la concurrence c’est peu mais c’est déjà tellement beaucoup pour nous… Merci à vous et longue vie à GSS !

jazzpunk-bxJazzPunk

Ce jeu est fou ! Vous êtes un agent secret dans un monde fait de formes géométriques simples, dans un délire musical/visuel très particulier. Le but du jeu ? Survivra à la tonne de gags, directement inspiré de ce que savaient faire les ZAZ (David Zucker, Jim Abrahams et Jery Zucker). Du coup il y en a partout, c’est le fou rire total. A chaque mètre de ce jeu à la première personne, vous rencontrez une situation loufoque et pouvez souvent interagir avec. C’est le jeu parfait à lancer à plusieurs, à se passer la manette pour crier « va voir là-bas, tu crois que tu peux actionner ça ? Et ça fait quoi si tu fais ça ? » pour de gros délires en perspective. On s’amuse à tout fouiller pour ne rater aucun gag.
Il y a un bon millier de références, un trame principale qui vous emmène dans les confins du n’importe quoi et si le jeu ne dure que deux heures, il en fera 120 minutes de bonheur incroyable. Une vraie perle, un O.V.N.I, une pépite qui m’a lancé dans cette année 2014 avec le sourire. Et je lui en suis mille fois reconnaissant.

[youtube WHZvO8wSVRY 640 390]

vignette_wolfensteinWolfenstein : The New Order

La dystopie : j’adore le principe, mais c’est souvent complètement à coté de la plaque. Les FPS : j’adore le genre, mais cela fait longtemps qu’il est rongé par les scripts et la facilité de progression. Quand ce Wolfenstein a été annoncé, je n’y croyais absolument pas : les FPS en 2014, c’est mort. Et puis il est sorti, j’ai vibré pendant la scène d’introduction, j’ai trouvé la dystopie incroyable de classe (à défaut d’être réaliste) et je suis rentré dedans pour ne plus jamais en sortir avant la fin. J’ai terminé le jeu deux fois (quelque chose qui ne m’arrive quasiment jamais), j’ai pris mon pied à tous les niveaux et je n’aurais jamais cru que cela arriverait sur un FPS en ces années tristes pour le genre.
En plus d’une OST incroyablement prenante et d’un délire de reprises allemandes de grands tubes de l’époque, Wolfenstein propose un mélange de vieux FPS (les medikits, certains niveaux labyrinthiques, les grosses armes bien lourdes) et de nouveaux FPS (les scripts, les cinématiques, quelques couloirs, des Boss, du QTE). La recette a totalement fonctionné sur moi.

[youtube Twp0RuPFzP0 640 390]

shovelknight-boxShovel Knight

Je suis totalement fan de WayForward, cette petite boite de développement connue pour ses travaux personnels (Shantae) et ses nombreux jeux de commandes (souvent très sympathiques). Quand j’ai appris que des membres du studio s’en allaient pour créer leur boite, lancer un Kickstarter et reprendre le concept de base de Duck Tales, j’étais furieux… Puis j’ai donné mon argent… Et je ne l’ai absolument pas regretté.
Shovel Knight, c’est de l’amour en pixels. C’est un gameplay maitrisé à la perfection, une fluidité incroyable, des graphismes détaillés dont il est facile de tomber amoureux et surtout, au-delà d’un level-design d’excellence, ce sont les musiques qui rendent le tout inoubliable. C’est simple : elles sont à mon sens à mettre au même niveau que l’OST d’un Megaman II tout aussi mémorable. Shovel Knight c’est LE jeu indépendant de l’année. Et il n’a clairement pas volé sa popularité !

[youtube ysCxbfg1VvY 640 390]

skylanders-boxSkylanders : Trap Team

Je suis un enfant. Je collectionne les LEGO, j’ai eu du mal à me séparer de mes vignettes Panini et j’ai 30 ans. Quand Skylanders est arrivé dans ma vie, je ne pensais pas devenir aussi accro. Mais voilà : au-delà du marketing bien pensé (et donc totalement fait pour que vous dépensiez tout ce que vous avez dans le jeu) il y a des niveaux amusants, des personnages colorés et rigolo, des situations enfantines mais marrantes, des musiques très réussies, des animations « choupis » et un vrai sens de la « collection » des figurines. Elles servent toutes à quelque chose, la collection à un sens et du coup… Je suis tombé dedans.
Ce quatrième opus, le second « Next Gen », est totalement réussi. Il est tout aussi fun, tout aussi plaisant à jouer que son prédécesseur tout en proposant un concept de pièges très bien conçu. Les monstres que l’on débloque sont excessivement bien modélisés/animés/pensés et par conséquent, si on adhère au concept, on si amuse comme un petit fou. Alors certes : ce n’est pas l’un des meilleurs jeux de l’année, loin de là. Mais j’y ai tellement passé d’heures (et ce n’est pas fini !) que je suis obligé d’avouer que c’est l’un de mes jeux de l’année. Et tant pis si Activision commence à bien comprendre que ça fonctionne et à exiger certaines figurines en particulier pour débloquer des bouts de niveaux… Rah !

[youtube V0l0GM6gpM8 640 390]

CubeStar_IconCube & Star : An Arbitrary Love

Mon chouchou de l’année, ma petite touche de poésie dans ce monde de brute. Cube & Star est un petit jeu qui fait très peu parler de lui et c’est bien honteux ! Vous y jouez un cube sur une planète gigantesque que vous devez explorer de fond en comble. C’est un monde libre ou chaque avancée fait réagir le monde qui vous entoure, le colore, le transforme, le rend à votre image (ou plutôt à celle que vous désirez renvoyer). En fonction de vos actions et des couleurs choisies, le monde change et chaque planète sera visuellement différente d’un joueur à un autre. Et puis il y a cet alphabet Alien à découvrir, ce qui vous prendra davantage d’heures.
Cube & Star est reposant, tranquille, mignon et addictif. On a réellement envie de déceler tout ce que cette planète cache en son sein et cela prend de longues heures paisibles au joueur avide de repos, de calme, de poésie. Si vous ne l’avez pas encore dans votre bibliothèque Steam, vous avez raté 2014 à mon sens ! Et je vous conseille de ne pas le rater, surtout qu’une version WiiU est prévue pour cette année.

[youtube w_hWir8ERLY 640 390]

• Mention speciale pour Walking Dead : Saison 2 qui m’a fait pleurer, Rymdkaspel qui m’a fait planer, Betrayer qui m’a effrayé…

0 réflexion au sujet de « Le Top 2014 de Skywilly »

Laisser un commentaire