Preview – Pirates War : The Dice King (PC)

Les pays asiatiques ne consomment pas du tout le même genre de jeux que nous et il est difficile pour un développeur européen de percer ce marché. Mais imaginez qu’un studio coréen tente de s’introduire en Europe, il se retrouve dans une situation tout aussi délicate. C’est le cas d’Idiocraty, qui tente de conquérir le marché occidental non pas à coup de MMO tout pourri comme ses confrères mais avec un jeu de plateau sur le thème des pirates.

Pirate War : The Dice King vous plonge donc dans le monde merveilleux des mecs avec une jambe de bois qui boivent du rhum et pillent les honnêtes gens. Et une fois qu’on a bien dépouillé les riches il faut faire fructifier tout cet argent, alors comme tout homme malhonnête vous allez investir dans l’immobilier. Vous l’aurez compris votre banquier/assureur est un escroc le jeu s’inspire grandement du Monopoly.

On fait des tours de plateau en achetant des territoires, en améliorant nos constructions et en payant lorsque l’on s’arrête chez un concurrent. Mais vous êtes un pirate donc vous pouvez aussi décider de simplement lui casser la gueule, non mais payer quelque chose, n’importe quoi… Bien entendu le plateau est enrichi de divers éléments issus du monde des pirates, on retrouve par exemple le krakken, la voyante, ou l’ile au trésor.

Le jeu sera gratuit et proposera des achats intégrés… Oui ça sent la carotte comme disent les djeun’s (ah ? ils ne disent pas ça ?)A la fin de chaque partie vous conservez l’argent que vous avez gagné au cours de celle-ci et vous pouvez l’utiliser pour embaucher de nouveaux pirates plus puissants ou tout simplement plus cools. Comme vous vous en doutez il est possible d’acheter de cet argent avec votre propre compte en banque et ainsi acquérir plus vite de nouveaux personnages. Le studio m’a assuré personnellement qu’il ne serait pas question de faire du pay-to-win mais plutôt (le chien de Mickey) de la personnalisation en tentant de faire un free to play respectueux du joueur. L’idée leur est même venue de rembourser la moitié de la valeur d’un personnage lorsque le joueur arriverait au niveau où il devrait débloquer ce personnage si le joueur n’avait pas payé. Une bien belle idée, reste à voir s’ils la mettent en application.

Le jeu a été greenlighté et est annoncé pour début 2016 sur divers supports dont des mobiles. Voilà qui fera une parfaite occasion de tester ce jeu de plateau autour d’une table avec des copains et une bonne bouteille de rhum (même si je préfère la bière).

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

Chezmoa

Chezmoa

Tous mes articles pour GSS sont sous licence Beerware.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.