Battlerite

Battlerite

Sorti par Stunlock Studios début 2011, Bloodline Champions n’a pas trop fait parler de lui. Il a bien eu une communauté de fans, mais le grand public n’en a que peu ou même pas du tout entendu parler. Battlerite arrive aujourd’hui pour corriger cette injustice et proposer à nouveau du combat en arène très dynamique à 4 ou 6 joueurs.


20161003183237_1


Pourquoi mettre des tours et des minions ?

Contrairement à la plupart des MOBA sortis ces dernières années, Battlerite se concentre uniquement sur le combat. Pas question de jungle, de tours ou de minions qui avancent tout seuls, ici ce sont deux équipes de deux ou trois joueurs qui s’affrontent dans des arènes fermées.

Quinze personnages sont actuellement disponibles, d’autres seront ajoutés au fur et à mesure de l’accès anticipé (deux ont déjà été annoncés pour fin octobre). Le jeu sortira début 2017 en free-to-play, mais si vous souhaitez y jouer dès maintenant, un pack supporter est achetable pour 20€. Il comprend tous les combattants déjà présents ainsi que ceux à venir (plus un titre spécial et autres bricoles du genre). J’imagine qu’à terme les héros seront déblocables via la monnaie du jeu ou en argent réel mais aucun prix n’a été communiqué pour le moment.

Les objets cosmétiques n’ont bien évidemment pas été oubliés. Accomplir la mission du jour (jouer six parties, jouer quatre fois avec un personnage de l’est…), monter de niveau les différents héros, utiliser la monnaie du jeu ou payer quelques euros, permet de récupérer des coffres. Leur contenu est aléatoire : avatar, costume, arme, pose, monture, de nombreux objets sont déjà implémentés et les développeurs continueront à en ajouter à chaque mise à jour, un classique du modèle économique free-to-play.


20161003183440_1


Intensité maximale

Les personnages se répartissent en trois catégories : distance, corps-à-corps et support. Chacun dispose de sept compétences dont un pouvoir ultime qu’il va falloir charger en frappant les adversaires. Toutes ces capacités sont des skillshots. Comprenez par là qu’il faut impérativement viser vos cibles, pas de visée automatisée ou assistée. Du coup, non seulement le jeu favorise les joueurs bien entraînés, mais vous aurez également la possibilité d’esquiver tous les sorts du jeu si vous êtes assez vif. Les déplacements se font d’ailleurs au clavier via l’habituel ZQSD.

Pour gonfler encore plus les possibilités, certaines capacités sont utilisables en version ex. En sacrifiant un peu de votre barre d’ultime (et donc en retardant le moment où vous pourrez le lancer), le sort bénéficiera d’effets supplémentaires (dégâts plus étourdissement au lieu d’uniquement des dégâts par exemple).

Les matchs sont très courts. Ils se composent de manches de deux minutes, la première équipe à en remporter trois gagne la partie. Au bout des deux minutes, la mort subite se déclenche et l’arène diminue rapidement pour forcer les joueurs à venir au centre et terminer le combat. Entre chaque round, vous aurez la possibilité de sélectionner un battlerite parmi deux ou trois pour renforcer une compétence de votre personnage et ajuster son rôle par rapport à votre composition d’équipe et celle des adversaires. Dois-je partir totalement offensif ? Ne serait-ce pas mieux d’avoir un peu plus de survabilité ou de contrôle pour bloquer tel ennemi ? Ce choix ajoute une touche stratégique aux combats.

Durant les affrontements, des orbes colorés apparaissent dans les arènes, les verts redonnent des points de vie et les oranges montent la barre d’ultime. Bien plus impactant, un gros orbe est également présent au centre, offrant à tous les joueurs de l’équipe lui portant le dernier coup un peu des deux ressources. Cet objectif est donc assez important et donne lieu à de beaux combats à chacune de ses apparitions.

Les développeurs ont également tout prévu pour l’esport avec un partenariat ESL et la mise à disposition dès l’accès anticipé d’un mode spectateur et des outils nécessaires pour commenter une partie. Une fonction replay est également disponible pour partager vos meilleurs moments avec les autres joueurs (toutes les vidéos mises en ligne sont consultables depuis le menu du jeu).


20161003183347_1


Battlerite est mon coup de cœur multi du moment. Les affrontements sont très dynamiques et la marge de progression est énorme puisque tout est basé sur la visée, les réflexes et évidemment la connaissance des personnages et de leurs pouvoirs. Même s’il n’y en a « que » quinze pour le moment, les compositions d’équipes possibles sont déjà bien variées et permettent de jouer sans se lasser. Je n’ai qu’un seul reproche à faire, il n’y a pas moyen de jouer en non-classé (ou alors contre des bots ou en match privé) et le niveau des joueurs est le même pour le 2v2 et le 3v3. Je pense que les développeurs avaient fait ce choix par peur que les serveurs ne soient pas assez remplis et que l’attente pour trouver un match soit trop longue. Mais vu les ventes (le jeu a été plusieurs jours d’affilée top vente steam), nul doute qu’ils modifieront cela rapidement. Si vous aimez le combat en arène, n’hésitez pas à y jeter un coup d’oeil, c’est du tout bon !


Laisser un commentaire